Championnat régional d’épée handisport

with Pas de commentaire

Encore une très belle édition cette année lors du Championnat régional Île de France épée handisport jeunes et seniors.

les athlètes et supporteurs du CEFC au championnat regional handisport epee 2018
La “banda” du CEFC !

Organisé par le CSINI à la fondation Saint-Jean de Dieu dans le 15ème à Paris.

Plus d'images dans le portfolio

Podium jeunes

Classement Dames Classement Hommes
Premièr.e Maya Cloix (CSINI) Matteo Luthi (CEFC)
Deuxième Moussa Gassama Syllah (CSINI)
Troisièmes ex aequo

 

Lucas Delcourt (CSINI)

Thomas Tachdjian (CE Chaville)

Podium seniors

Classement Dames Classement Hommes
Premièr.e Faïza Reny (Les mousquetaires du Val d’Europe) Lucas Platania (La Tour d’Auvergne)
Deuxième Mariama Sylla (CEFC) Adrien Turkawka (Ce Rueil Malmaison)
Troisièmes ex aequo

Maxime Potfer (Les mousquetaires du Val d’Europe)

Yoann Allais (AS Bondy Escrime)

 

Matteo et Moussa avant la finale idf épée handi… on retient son souffle !

Toujours l’âge d’apprendre

with Pas de commentaire

M9, M11 & M13 sont encore considérés comme les “petits” de l’escrime. La compétition, exercice de progression, de répétition et d’évaluation, est pour les enseignants un outil formidable de progression pédagogique et de vivre ensemble. Pour les enfants, c’est un monde nouveau qui s’ouvre à eux. Il est facile de s’y perdre et d’y voir le couperet de l’élimination comme une punition. Vécue comme une aventure, les CEFC s’y sentent comme des petits poissons dans l’eau !

La salle d’Armes du Montparnasse a accueilli ces dernières semaines deux compétitions de jeunes. L’entraînement des Jeunes M9-M11 a eu lieu le dimanche 25 mars, au moment même où nos M15 bataillaient sur les pistes d’Hénin-Beaumont. Les Maîtres du CEFC absents (Donatella était K.O. à cause d’une varicelle :’-( ), c’est notre grandissime service civique et accompagnatrice Sara Rey qui portait la casquette de la “Maestra” pour guider nos petit.e.s franco-cubain.e.s vers la “victoria”. Secondée de Frédéric Medeiros pour gérer le matériel, Sara avait à sa charge une troupe généreusement nombreuse : 13 participant.e.s en M11 le matin et 3 participants M9 l’après midi !

L’ambiance, comme souvent, mais aussi grâce à la franche camaraderie des enfants du CEFC, était à la joie. Cela se complique quand on prend des coups! Aïe ! Il faut soigner le blessé, mais aussi le coup au moral. Sara a été alors d’un grand soutien pour notre jeune Lukas, excellent sur les pistes, mais égratigné par les combats! Après un incident, la fin du combat est parfois plus difficile, quelques larmes viennent conclure les assauts; mais la bienveillance de nos encadrants fait souvent repartir les enfants avec le sourire, et la joie, au delà d’obtenir une médaille, de rentrer à la maison avec des souvenirs mémorables plein la tête.

Au total, nos M11 récoltent 8 médailles (Julia 3ème mousquetaire, Pénélope 3ème mousquetaire, Colin 2ème Mousquetaire, Yal 3ème mousquetaire,  Céleste 1ère chevalière, Manon 1ère chevalière,  Clémence 3ème chevalière & Simon 1er chevalier). Félicitations aussi  à nos plus jeunes compétiteurs Noham Barouche, Virgile Marchais & Dawoud Diallo, très assidus lors des entraînement des jeunes !

Bravo à toutes et tous !

Julia Demay
Manon Donnars
Lilly Faucheux
Marie Lassort
Pénélope Mairie
Céleste Medeiros
Clémence Rouil

Noham Barouche
Colin Czernich
Dawoud Diallo
Mathias Fourcade
Lukas Lacroix-Douetteau
Virgile Marchais
Nino Poirier-Dona
Simon Portal
Yal Rey

Félicitations à nos deux jeunes arbitres en formation, bien notés dans leur observation. Un grand merci  Adrien Souyri & Ruben Rey!

***

Ici, il n’y a pas de champions !

Hier, dimanche 08 avril a eu lieu la Ligue M13. Annulée au mois de novembre suite à une erreur dans la réservation des salles, la compétition a finalement eu lieu à la Salle d’Armes Armand Massard du Montparnasse. Il n’est pas inutile de dire un mot de cette salle si particulière, dédiée à l’escrime. Située au sous-sol du centre commercial de Montparnasse, en dessous d’une piscine municipale, la salle est occupée par plusieurs associations sportives d’escrime parisiennes, et a accueilli deux éditions du Challenge CEFC. Bas de plafond, l’ambiance y est très différente du Stade Elisabeth, où les cris de joie et de chahut des enfants résonnent parfois 😉

Les M13 doivent cette année trouver de nouveaux repères dans une saison de transition particulièrement décousue. L’an dernier, tous ces très jeunes compétiteurs s’étaient parfois retrouvés un peu perdus dans une catégorie “M14” qui mélangeait trois années d’escrime. La fédération française d’escrime a raisonnablement décidé de revenir en arrière pour revenir à la formule “benjamins/minimes” M13/M15 avec des catégories plus équilibrées.

Lancer une saison compétitive au mois d’avril a quelque chose de paradoxal. Mais certains ont préféré reculer pour mieux sauter : bien en a pris à Pablo, valeureux combattant, & surtout Aloïs, vainqueur de la D2 et médaillé. Les deux camarades, inséparables à l’entraînement, l’étaient aussi hier sur la piste… jusqu’à s’affronter pour une place en demi-finale du tableau B. Hélas, il faut bien un vainqueur, et c’est Aloïs qui a filé vers la dernière marche. En ce dimanche marathonien, le hasard a voulu que les CEFC s’affrontent. Plus tôt dans le tableau, un match précédent avait opposé Gwen Liam à son camarade Aloïs, décidément peu gâté par le tirage. Gwen Liam, de retour sur la piste après un pouce cassé a montré toutes les valeurs qui nous rendent fièr.e.s : combativité, envie, discipline, écoute, joie de pratiquer l’escrime. Plus jeune membre de la troupe, il repart avec mes honneurs et mes encouragements. Andréa, escrimeur inspiré et excentrique, bon camarade, a lui signé 1 victoire en poule, défait au tableau, je lui indique la marche à suivre : “Droit, tout droit !”. Vers la simplicité.

La simplicité, ce n’est pas le chemin qu’a suivi le petit “Gasparito” Medeiros. Brillant leader en poule (1 seule défaite), il passe aisément l’obstacle du tableau de 64 pour rentrer dans la première division. Mais son problème n’est pas simple : pour être le “champion”, il doit battre 1, 2, 3 cep ou ta réunis ce jour là. Il s’incline contre l’un d’eux, Maxime Dubreuil, finaliste hier. 12ème hier, il a toutes ses chances pour terminer à une place d’honneur à la Ligue.

Chez les filles, les deux présentes Aida & Solveig partagent désormais plus qu’une simple amitié d’escrimeuses. Opposées l’une contre l’autre au tournoi de Rueil Malmaison, elles doivent à nouveau croiser le fer au tableau. C’est une nouvelle fois Aida la victorieuse, malgré des progrès notables de Solveig (auteur de 2 victoires en poules, dont une 4-2 contre Morgane Orven, 3ème de la compétition). Aida arrêtera son parcours à la 6ème place, privée de podium après un match remarquable contre Morgane (perdu 8-6). Médaillée, elle retrouvera le sourire quelques minutes après la fin de son dernier assaut perdu contre Albane Auriol pour la 5ème place. Solveig, sans dramatiser, était heureuse de terminer finaliste du tableau B après avoir empoché deux victoires en 8 touches.

Globalement, nos pré-ados s’en sortent bien, même s’ils ne remportent pas encore de titres ou de médailles. J’ai beaucoup insisté auprès d’eux sur la confiance qu’ils étaient en droit d’avoir en eux. On ne peut pas encore parler de champions dans cette tranche d’âge. Un champion se construit sur la durée, sur le temps, et pas simplement par sa médaille. Un.e jeune “champion.ne” est avant tout une jeune personne, un jeune individu avec ses forces et ses faiblesses, son caractère à définir, une vie et un chemin à tracer. Le devenir champion du jeune sportif est une trajectoire de patience, faite de détermination et de hasard, mais certainement pas d’immédiateté. Notre travail d’éducateur est de faire en sorte que nos escrimeuses et nos escrimeurs, gagnants ou perdants des points, apprennent de leurs expériences, repartent plus riches des salles d’armes de Paris ou d’ailleurs.

HLVS

Thomas Fioretti

Remerciements : Sara Rey, Frédéric Medeiros & les parents accompagnants; Félicitations à notre Arbitre en formation du week-end m13 Rayan Sadli, ainsi que pour son soutien auprès des filles.
crédits photos : Romain Fourcade, Sedik Khellaf

 

 

En avant, jeunesse !

with Pas de commentaire

Trois de nos CEFC ont disputé le 25 janvier 2018 la première bataille du nord : l’épreuve nationale M15 à Hénin-Beaumont, 1/2 finale qualificative pour la Fête des Jeunes 2018. Si Aida a rendu les armes, non sans volonté, Cécile & Rayan sont dans la course pour la grande bagarre, également à Hénin-Beaumont, les 2 & 3 juin 2018. 

Je veux aller à la Fêtes des Jeunes !!!

Classements de Ligue, H2028, Quotas nationaux, interzone, demi finale… Le néophyte a de quoi se perdre lorsqu’il s’agit de comprendre le règlement de la catégorie M15 (né.e.s en 2003-2004) et les étapes à franchir avant d’aller disputer ce que la Fédération Française appelle la Fête des Jeunes. Créée en 1976 par le Maître Jacques Donnadieu (ancien DTN et entraîneur national, aujourd’hui disparu), la Fête des Jeunes est un des événements phares de l’escrime française. Disputée aux trois armes, hommes, dames, en individuel le samedi, par équipes de Ligue le dimanche. Sélective, exigeante, cette épreuve réunit les 110 meilleur.e.s français.e.s et est également ouverte aux étrangèr.e.s (c’est pour cela que l’épreuve ne s’appelle pas “Championnat de France”)

Mais au delà des règlements, c’est une véritable histoire, une réelle séquence, que raconte cette course à la qualification finale. Les escrimeur.se.s doivent d’abord croiser le fer avec leurs camarades parisien.ne.es, puis celles et ceux de toute l’Ile de France, puis au niveau national. C’est une course au résultat, aux points, mais aussi au courage. Généralement Le nombre de participant.e.s, en compétition de Ligue, est environ entre 60 et 80 chez les garçons, entre 15 et 25 chez les filles. La marche est plus haute lors de la 1/2 finale : les rencontres nationales réunissent plus de 200 participant.e.s

***

Le monde a de quoi impressionner : 241 inscrits chez les garçons, 224 chez les filles. Là encore, il ne faut pas penser aux chiffres et calculer. Sur la ligne de départ, les CEFC qualifié.e.s n’ont rien à perdre. Surtout l’une d’entre nous : la “petite”, Aida Khellaf, 11 ans, double surclassée. Aida s’est qualifiée en disputant toutes les compétitions M15. Jamais elle n’a reculé au moment de participer. Forcément, on peut parfois craindre que la très jeune escrimeuse soit trop tendre face à des filles plus âgées. Mais encore une fois, elle prouve sa force de caractère, malgré les larmes et les défaites, malgré la fatigue, tout au long de la saison. Pour une première année aux couleurs franco-cubaines, Aida termine la séquence M15 à une très encourageante 151ème place/ 225, avec 2 victoires pour 4 défaites en poules; Cécile tirant sa poule dans une autre des trois salles du Stade François Mitterrand, je dois prendre le relais de Maître Eddy, qui se dédouble pour suivre également Rayan, qui dispute au même moment le tableau d’élimination directe. On ne parle jamais assez de l’organisation des Maîtres, dans ce type de compétition, où l’on doit avoir les yeux partout. C’est un travail d’équipe. Chacun se relaie pour observer les trois élèves. Devant ses yeux éplorés, défaite au tableau de 256, je félicite Aida pour sa résistance. Il ne s’agit plus de technique, ni d’escrime. Je dois panser la douleur morale, la déception d’une jeune fille. “Mais moi je voulais aller à la Fête des Jeunes !!”. Patience Aida, ton heure va bientôt sonner !

***

Arrivés à l’hôtel le samedi soir, Rayan & moi passons une excellente soirée en compagnie des Khellaf, venus en famille autour d’Aida. A mon arrivée, les CEFC sont déjà en match… de baby foot ! (partie qui va dans tous les sens dont on ignore toujours le score).

Le lendemain, le réveil est rude: 5h45, passage à l’heure d’été. Sedik, le papa d’Aida, nous conduit sur place jusqu’au gymnase, et je suis avec Rayan pour l’échauffement, jusqu’à la fin de la poule. La température, dans l’une des trois salles, une halle qui accueille habituellement du tennis, est glaciale; l’an dernier, le jeune CEFC avait eu du mal à rentrer dans l’ambiance, frigorifié. Il a tenu à vaincre le mauvais souvenir de 2017 en s’échauffant à nouveau sur les courts de tennis. Amateur éclairé, j’évoque souvent auprès de nos jeunes un autre gaucher, un des champions les plus bouillants du tennis, l’espagnol Rafael Nadal, toujours présent d’entrée de jeu. Mais Rayan n’a pas de camarade à ses côtés : seul garçon de son club, il ne peut pas disputer de match d’échauffement; je mets le plastron de Maître pour donner une petite leçon individuelle de placement. Il n’est jamais simple de faire cet exercice compétitif en solitaire, et je trouve un allié de circonstance pour mon jeune élève: le cannois Pierre-Hugues Chartier. La solidarité s’organise entre parisiens et provençaux. C’est l’esprit de l’escrime, l’ouverture aux autres appréciée par le CEFC. Le papa de Pierre Hugues n’hésite pas une seconde à m’assister dans la réparation d’un fleuret, ma trousse à outils étant dans l’autre salle. “J’aide l’autre” dit le livret des blasons; sans rien attendre en retour lorsqu’il s’agit de donner un coup de main, les autres m’aident. Pierre Hugues terminera 25ème juste devant Rayan, 26ème au final. Les deux jeunes gens se sont portés bonheur: leur entente matinale a lié leur destin jusqu’au bout de la compétition.

Avec 5 victoires, Rayan arrive facilement à se frayer un chemin jusqu’au tableau de 32. Courant après le score, il s’incline contre le n°1 du classement après les poules Martin Brissy (US Ville d’Avray), entraîné par un autre ‘Martin’, le Maître Christian Martin, ancien entraîneur national, avec lequel il est toujours plaisant de discuter. L’ensemble de sa compétition, est à l’image son état d’esprit: joyeux, modeste, discipliné, disponible. Bon camarade, il a un mot pour les amies. Rayan, désormais 6ème du classement de Ligue, peut regarder droit devant lui et espérer une participation à la Finale. En plus d’être un bel escrimeur, le jeune garçon partage la plupart de nos valeurs, et brille, au moins autant  que la brillance de tous les métaux distribués avec les honneurs sur les podiums.

***

A l’arrivée de Cécile, nous croisons une amie “franco-cubaine”, l’entraîneuse du pôle espoirs de Petit Bourg en Guadeloupe, Maître Barbara Paulin-Hernandez, que le Maître Eddy connaît très bien. Je baragouine un peu d’espagnol avant le début de la compétition pour présenter Cécile auprès de Barbara  : en effet, Cécile partage désormais un lien fort avec l’île caribéenne après sa victoire lors du Trophée Maritza Hernandez disputé au mois de février à Cuba. Nos routes se croiseront à nouveau au tableau de 64, où Cécile bat l’élève de Barbara, Bénédicte Vincent 10 touches à 5.

Est-ce l’esprit de Cuba qui guide Cécile lors de ses premier assauts? Le démarrage est en trombe : 3 victoire 5-0, 5 victoires en tout. Sans souci jusqu’au tableau de 32, Cécile doit alors passer l’obstacle Garance Roger. Issue d’une famille d’escrimeurs de haut niveau (Enguerrand & Wallerand, les aînés, font partie de l’équipe de France d’Escrime), la jeune fleurettiste de Melun Val de Seine connaît une entame difficile. Ses cris aigus, rageurs, libérateurs, la remettent en selle. Cécile s’approche à nouveau de la victoire, à nouveau contre une fille de Melun. 8-6, 9-9. La flèche de Garance atteint sa cible. Cette fois-ci, il n’y a pas d’injustice. La meilleure attaquante a gagné. 25ème au final, Cécile signe un résultat probant. Désormais 3ème du classement de Ligue, elle a également en point de mire la Fête des Jeunes 2018.

***

Les instants nous réunissant et qui suivent la défaite de Cécile, dernière de nos forces en piste, et très soutenue par ses camarades Rayan & Aida, sont pour moi chargés d’émotion. L’esprit de famille qui a guidé ces jeunes si courageux n’est pas ordinaire. Leurs valeurs communes, transmises par l’esprit du Maître Eddy, se retrouvent sur la piste, où leur fair-play, leur modestie, et surtout un cœur immense s’est exprimé au grand jour d’une compétition de jeunes. Cette escrime “de alma, de corazón“, est celle que nous souhaitons pratiquer et enseigner au CEFC. Ce palpitant chapitre n’est que le début de l’aventure.

Thomas Fioretti

Un grand merci aux accompagnatrices & accompagnateurs, qui ont placé les jeunes dans de si bonnes conditions
Famille Khellaf, Famille François, Famille Sadli & nos jeunes supportrices & supporters,
Aris le petit frère d’Aida, Mia & Ebony Patterson les filles du Maître Eddy.

 

 

Une victoire “royale” !

with Pas de commentaire

Championnats de Paris Séniors, Circuit National Vétérans de Dijon, Adultes Loisir : quel que soit le niveau, quel que soit l’enjeu, les adultes du CEFC gardent leur bonne humeur ! Avec en prime, une victoire féminine…

Le même jour que les M15, les séniors disputaient leur Championnat de Paris, épreuve qualificative pour le championnat de France N3. Cinq participant.e.s : Agnieszka Lubinska, Sara Rey, Florent Bauger, Nils Chaillou, Adrien Formosa.

Sara se classe 9ème après un bilan équilibré en poules (2V 2D), et une défaite contre Isabelle Niess. Agnieszka se classe 15ème. Bravo pour cette belle présence… malgré une compétition reléguée en salle annexe, à l’abri des regard du public. Dommage pour la visibilité de l’escrime féminine… Mais on y reviendra !

Chez les garçons, le mieux classé des 3 sera Adrien, après 3 victoires et 2 défaites en poules. Exempt du tableau de 64, il tombera contre Valentin Guenanen de la TA. Nils & “Flo” après 2 V chacun en poule sont éliminés respectivement par Enzo Pineira (CEP) & Nino Mohli (CEP), les grands espoirs de l’escrime parisienne. Leur camarade du CEP Sylvain Voilet est le nouveau champion de Paris sénior.

***

Le même jour, du côté de Dijon, Matthieu Jolly & Thiébaud Liénart avaient fait de la route jusqu’en Bourgogne disputer le Circuit National de Dijon organisé par le CED (Cercle d’Escrime de Dijon). Malheureusement pour Thiébaud, finalement 9ème, le voyage aura coûté une blessure au doigt (fracture) ! On lui souhaite un bon rétablissement. Matthieu termine à une très belle 5ème place ! Il est désormais 10ème du classement national. Thiébaud est quant à lui, 16ème.

***

Dimannche 18 mars à Elisabeth, c’était la journée des loisirs. 8 fleurettistes inscrits, dont 3 du CEFC. Les jeunes arbitres et Maîtres étant absents (beaucoup d’entre eux étaient pris à Chilly & ailleurs), la poule était à l’auto arbitrage. Toutes les places étaient tirées, et Agnieszka Lubinska termine 6ème, Frédéric Medeiros 5ème, et Sara Rey… victorieuse ! Un jeune escrimeur fera remarquer à notre Sara qu’elle portait le même nom que l’héroïne (interprétée par l’actrice britannique Daisy Ridley) des derniers Star Wars  ! Hé bien Sara, “May the force be with you !” (bon ça ne détronera pas le fameux “HASTA LA VICTORIA SIEMPRE” entonné par les CEFC à chaque occasion).Merci à notre M7 Antoine Pirali, et à notre “magic’ Vincent Pirali, d’être passés encourager les troupes!

 

 

 

 

 

 

 

 

à la prochaine pour de nouvelles aventures, sur et en dehors des pistes !

Gardez le smile !

Thomas Fioretti

 

Championnats de Paris M15 : Des médailles, des qualifié.e.s !

with Pas de commentaire

Hier 11 mars 2018 avait lieu au gymnase Elisabeth le Championnat de Paris m15 filles & garçons, épreuve à l’issue de laquelle le CEFC compte 3 qualifié(e)s pour le Championnat National d’Hénin-Beaumont (1/2 finale de la Fête des Jeunes, 25 mars 2018) : Aida Khellaf, Cécile François & Rayan Sadli.

8h15, un horaire très très matinal pour nos garçons… trop pour Sekou Sylla & Rayan Sadli qui échappent de peu à l’élimination ! Leur retard les contraint à enchaîner les assauts avec plus de réussite pour Rayan (3 victoires au final). Sekou entame idéalement (1 victoire 5-0 et un assaut mené 4-1 finalement perdu 5-4) pour s’étioler dans la suite de la compétition. Mais quelle envie ! Maxime Spanoudis démarre très fort avec une victoire 5-0. Il en signera une autre dans sa poule. Sans victoire en poules, fatigué, Sean Finn s’accroche lors des ses matches long mais ne parvient pas à poursuivre son parcours (défaites 10-7 & 10-6). Maxime sera également battu lors de ses matches longs, tout comme Sekou, lors d’assauts assez serrés. Après 3 victoires en poules, Gaspard Medeiros est éliminé au 1er tour du tableau et reversé en D2. Rayan est donc le seul CEFC en Division 1. A la pause, le recadrage des coaches est musclé. Maître Eddy demande un peu de révolte. On commence à voir le “vrai” Rayan à partir du tableau de 32 où il surclasse successivement César Couteux (10-4) puis Baptiste Lacasse Buffetaud (10-0). Il s’incline contre le futur vainqueur Wael Abdeljali (10-1). Il termine à la 8ème place et médaillé, tout comme Gaspard, finalement 3ème de la 2ème Division.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Côté filles, nous avions 3 engagées : Solveig Germain-Castex, Aida Khellaf & Cécile François. Surclassées, Solveig & Aida s’en sortent plutôt bien, très bien pour Aida, 9ème au classement final et qualifiée pour la 1/2 finale du championnat de France. 1 victoire pour Solveig, finalement 17ème. Cécile a été impériale jusqu’à sa demi finale, battue par Suzanne Lenfant-Koenig, future victorieuse de la compétition (10-9 contre Victoire Marcaillou). Cécile François 3ème de Paris est elle aussi qualifiée pour Henin Beaumont. Bravo mesdames pour votre belle performance. Merci à tous les accompagnatrices & accompagnateurs, ainsi qu’à notre arbitre du jour Florent Bauger. En route pour la prochaine étape dans le nord !

Résultats Filles :

Cécile François 3ème
Aida Khellaf 9ème
Solveig Germain-Castex 17ème

Garçons :

Rayan Sadli 8ème
Gaspard Medeiros 35ème
Sekou Sylla 42ème
Maxime Spanoudis 44ème
Sean Finn Beulz 50ème

Les “petits as” du CEFC

with Pas de commentaire

Les m11 ont eu deux occasions de tester leur progression collective, lors du tournoi des Petits As organisé par le CEP (samedi 28 janvier 2018, Halle Carpentier) et le tournoi EDJ n°2 par équipes organisé par la Ligue de Paris (dimanche 11 février 2018, Gymnase Elisabeth). Un groupe porté par l’envie de combattre et une joie communicative !

Le “Tournoi des Petits As” était une première dans le calendrier du fleuret parisiens. La formule s’annonçait relevée et inhabituelle pour nos petit.e.s escrimeu.r.se.s : une poule et un tableau d’élimination directe. Dans une belle ambiance, très bon enfants, nos habitué.e.s des rencontres d’escrime foncent s’échauffer, en musique !

Une fois la mise en train effectuée, c’est l’heure des derniers préparatifs. Mais quand l’un d’eux, notre ami Mathias, s’aperçoit qu’il lui manque masque et gant, c’est la panique à bord ! Bien heureusement la catégorie M11 (né.e.s en 2007 et 2008, autrefois appelée “pupilles”), est une tranche d’âge où “compétition” doit d’abord s’entendre comme “apprentissage”. Un oubli de matériel viendra rappeler aux plus étourdi d’y penser la prochaine fois. La solidarité s’organise simplement. Yal, le voisin de poule de Mathias prête le nécessaire, pour que notre jeune combattant soit à armes égales et en règle !

 

Le tournoi s’avère difficile, et seule Julia sort victorieuse du 1er tour de tableau. Vainque au tour suivant, Julia, comme ses camarades, a plutôt le sourire. Nos petits “franco-cubains” sont les champions… de la bonne humeur !

Pariticipants du “tournoi des Petits As” :

Julia Demay
Marie Lassort
Céleste Medeiros
Camille Reguigne-Grancher
Hippolyte Debene
Mathias Fourcade
Simon Portal
Yal Rey

Un très grand merci à nos arbitres en formation départementale présents ce jour-là : Ruben Rey & Adrien Souyri

***

Le 11 février, c’est à Elisabeth que nos plus jeunes escrimeu.r.se.s ont féraillé. Après les matinaux m11, venaient les m9 (né.e.s en 2009-2010) par équipe l’après midi. Bien échauffés et mis en train de bonne humeur par Sara Rey, ils ont pu faire pas mal de matches et deux tours de poules (matches en 6 touches, deux relais de 2minutes). Virgile Marchais était associé à Benjamin Jolivet, tandis que Dawoud Diallo faisait équipe avec Noham Barouche. Nos deux équipes, auteures d’une victoire chacun au 1er tour, ont ensuite cartonné dans la petite poule, la “poulette” avec 3 victoires. Souriants, diplômés, médaillés, et l’envie de revenir ! Bravo messieurs !

3 équipes m11 du CEFC se sont présentées. Dans la difficulté au premier tour (peu de victoires à se mettre sous la dent), et vaillantes au 2ème. Deux des trois équipes repartent médaillées (Argent en D2 pour le CEFC 3 (Clémence, Mathias, Simon) et Bronze en D2 pour le CEFC 2 (Pénélope, Hippolyte, Yal). Bravo à toutes & tous !!

Un très grand merci à nos 3 arbitres en formation départementale présents ce jour-là : Cécile François, Ruben Rey & Rayan Sadli!

M9 :

CEFC 1 : Benjamin Jolivet, Virgile Marchais
CEFC 2 : Noham Barouche, Dawoud Diallo

 

M11

CEFC 1 (Julia Demay-Céleste Medeiros-Camille Reguigne Grancher)
CEFC 2 (Pénélope Mairie-Hippolyte Debene-Yal Rey)
CEFC 3 (Clémence Rouil-Mathias Fourcade-Simon Portal) : 1 V au 1er tour,

***Bonus***

Ce 11 février à Elisabeth se déroulait le Championnat de Paris Sénior au sabre. Et nos plus jeunes ont pu encourager Maître Donatella, 2ème et Vice-Championne de Paris individuelle. Les élèves du CEFC ont eu tout le loisir d’admirer la vivacité et la technique complète de leur Maîtresse napolitaine ! Bravo Dona pour ce beau résultat !

 

Thomas Fioretti

 

Zone IDF H2028 M15 : une touche est une touche !

with Pas de commentaire

Les jeunes escrimeuses & escrimeurs franciliens m15 avaient rendez vous dimanche 28 janvier 2018 dans la grande enceinte de la Halle Carpentier (Paris 13ème), du nom d’un célèbre boxeur, et connue pour avoir accueilli de nombreux combats de boxe.

Du combat, il promettait d’y en avoir avec 9 CEFC sur la ligne de départ, moins deux forfaits de dernière minute, Ewan Choteau (dos en vrac) et Maxime Spanoudis, malade. Nos cinq chevaliers étaient réunis et solidaires pendant l’échauffement. Sekou, novice à ce niveau, Sean Finn, Rayan, Elouan & le jeune surclassé Gaspard, étaient ensemble, puis éparpillés dans différentes salles, chacun sur leur poule. Présents aussi en équipes, les Maîtres du CEFC, Donatella, Eddy, & Thomas se répartissent les deux salles principales. Je me dirige donc vers l’annexe, un igloo en comparaison de la surchauffe de la grande salle. J’enclins directement Sekou & Gaspard à courir avant les matches, et de rester actif entre temps pour ne pas se transformer en glaçon. Rien n’y fait pour Gaspard, gelé par ses adversaires (0 victoires). Sans réaction, usé par l’enchaînement des tournois, le “p’tit” M15 sort au 1er tour de tableau. Sekou, lui, est rapidement dedans. Auteur de 2 victoires à chacune de ses compétitions de Ligue, le jeune escrimeur est toujours combatif, à défaut d’être le meilleur ! Motivé par la gagne, il signe 1 victoire en poule d’une grande valeur dans ce niveau régional. “Gaspard, ne mange pas à midi. Pour avoir faim au tableau !” lance t-il, un brin chambreur, à son voisin du CEFC après la poule. Un conseil qu’il appliquera sans peine à lui-même, mais qui, hélas, ne lui évitera pas la sortie de route au tableau… pour une touche seulement (battu 10 touches à 9 par Matteo Bonnet, BLR92)

Dans l’autre salle, les résultats sont plutôt contrastés. Du tout bon pour Rayan (5V 1D), du bon pour Sean Finn (2V 4D, dont une défaite 5-4), et du…r dur pour Elouan, hélas plus spectateur qu’acteur. Les belles qualités techniques du plus tendu des “franco-cubains” finiront par s’exprimer un jour ou l’autre ! A l’exception de Rayan, exempt du 1er tour et vainqueur du t.128, le tableau est impitoyable pour nos M15. Défait 10-6 par Adrien Helmy-Cocoynacq, Rayan, meilleur CEFC du jour termine 44ème, et selon toute vraisemblance qualifié pour la 1/2 finale nationale du 25 mars à Hénin-Beaumont.

Chez les filles, nos trois habituelles petites guerrières sont présentes et s’échauffent ensemble dès leur arrivée. La courageuse double surclassée Aida (2006), la non moins courageuse Sasha, et l’habituée des sorties dominicales, Cécile François.

Y a du monde…” me murmure Sasha entre deux touches d’échauffement. La présence, en plus des fleurettistes, des épéistes parisien.ne.s et francilien.ne.s, n’y est pas étrangère. Fort heureusement, une compétitrice ou compétiteur d’escrime ne se bat pas contre tous les présents. Maître Eddy & moi tentons de rassurer Sasha avant et après, qu’au maximum, la jeune fille va faire 5 ou 6 matches en poules, puis attendre le tableau d’élimination pour connaître sa future adversaire.  “Mais j’ai mis deux touches !!” me lance t-elle, dans un curieux mélange d’abattement et d’agacement à la fin de sa poule. Je tente une riposte : “Sasha, une touche est une touche ! tu es là, avec tes armes, un dimanche matin. Tourne ça en énergie positive! “. Frustrée et déçue par les défaites en poules, nous encourageons Sasha pour qu’elle s’exprime et parte de la compétition sans regret. Ce qu’elle fait avec brio en étant au contact à la pause (5-3; puis 10-3 score final). Son adversaire n’aura pas pu se réjouir trop longtemps, sortie sans coup férir par Cécile 10 touches à 4 au tour suivant.

Pendant ce temps là. Aida encaisse. Littéralement. Physiquement, m15 est la catégorie où les enfants  commencent à “mettre la gomme”, à prendre du volume et de la force. Plus grandes, plus fortes qu’elle, Aida y va sans peur, mais aussi “la fleur au fusil”; ça passe, parfois, ça casse, aussi. Après 2 victoires en poules et de l’envie sur tous les matches, Aida sort au tableau de 64 la tête haute, battue par Hajar El Hams, une des premières du classement (7ème de la compétition au final.) Plus que bien.

Restait au t.32 notre dernière engagée du jour. Au moment de l’échauffement, on l’ignore encore, mais ce match va devenir toute une histoire. Un récit de sport à lui seul, comme on les aime et on les déteste. Diesel, on se demande comment notre jeune élève va se relever d’une entame aussi calamiteuse: menée 8-3, Cécile se retrouve au pied du mur, et va se réveiller hélas bien tard. Prise de risque après prise de risque, initiative après initiative, cri après cri, la voilà revenue au score. 9-9. Le hasard ne faisant décidément que trop rarement bien son travail, l’arbitre ajoute à la dramaturgie du match en n’accordant pas la parade riposte de Cécile, alors que l’opposante de Melun avait déjà ôté son masque pour saluer la victorieuse. Stupéfaites, les deux adversaires observent quelques secondes de tétanie. C’est la dernière touche. C’est juste une touche. Mais qui vaut tout l’or du monde. La lumière est simple: elle est verte, elle est cruelle. Le rideau tombe; hors de la scène, c’est l’incompréhension. Les mots, injustice, mérite, erreur, reviennent. Ils affluent et reviendront encore. Une autre forme d’incompréhension, avait privé de mots un autre CEFC, Rayan, dans une autre forme de stupeur, lors de la dernière compétition, sur une touche litigieuse . Une injustice vécue et exprimée différemment par chacun. Pourtant l’un comme l’autre, se sont montrés dignes et exemplaires dans la défaite.

It’s an unfair game” dit Billy Beane, le manager de la franchise de baseball des Oakland Athletics, interprété par Brad Pitt dans le film Moneyball (Bennett Miller, 2011). La réplique résonne dans ma tête quelques minutes après la défaite. L’art de pratiquer une escrime, parfois la plus juste soit-elle, se retrouve confronté à la réalité du match, à la touche près. Dans un sport où chaque point est capital, la logique comptable impitoyable se mêle au frisson et à l’incertitude de l’identité du vainqueur, parfois dans un sens, parfois dans l’autre. Se relever après avoir pris un tel crochet endurcit le perdant, et permet à nouveau de reprendre le chemin de la salle, pour rejouer sans cesse le moment où l’on s’approche de la touche de la victoire.

Thomas Fioretti.

Podium, médaille, et places d’honneur en M13

with Pas de commentaire

La saison est (enfin) lancée pour nos M13! La catégorie fait sa réapparition cette année après l’année de transition “M14”, tentative d’harmonisation sur les catégories européennes, non renouvelée. Les M13, autrefois appelés benjamins, doivent faire l’apprentissage d’une catégorie de jeune où la concurrence se fait déjà rude, et où le couperet du match à élimination vient rappeler à chacun.e la rudesse de la compétition.

En 4, puis 8 touches dans les matches longs, nos athlètes “franco-cubain”, sont allés se tester sur le relevé “Challenge Richelieu” organisé par le Cercle d’Escrime de Rueil-Malmaison. Venus en nombre (7 enfants,2 filles & 5 garçons), et Thomas Fioretti à l’arbitrage, les CEFC ont du mal dès l’entame. 1 seule  victoire signée Gwen Liam, et des scores sévères pour Andréa, et les plus jeunes m13 Victor & Oscar. Eliminés rapidement du tableau, ces derniers mesurent ainsi la difficulté de passer des épreuves “EDJ” à ces compétitions à plus de 110 inscrits… Une bonne expérience, néanmoins, que Gaspard, plus aguerri aux joutes franciliennes, traverse avec son calme habituel : 5 v au 2 tours de poules! 7ème après le 2ème tour, il tombera sur un os dès le 2ème tour de tableau, défait par le montreuillois Félix de Mondenard. Il termine à une honnête 17ème place, meilleur CEFC du jour ! Bravo les petits gaillards !

Malchance ou hasard du tableau, les deux participantes du CEFC ont du en découdre dès le premier tour du tableau. Un match entre coéquipières laisse toujours un goût d’inachevé… De Solveig & Aida, il fallait bien une victorieuse, et ce fut Aida, plus expérimentée bien que plus jeune. Bravo Solveig, qui disputait sa première compétition cette année. Finalement 10ème, Aida s’est vue remettre une belle médaille lors de la remise des récompenses.

 

Bravo à toutes & tous pour ces résultats très encourageants !

Résultats Challenge Richelieu
Filles (32 classées):

Solveig Germain-Castex : 1V au 1er tour de poules. Defaite contre Aida du CEFC 8-2 au t.32. Elle termine 23ème de la compétition
Aida Khellaf : 3V au 1er tour de poules. Victoire 8-2 contre Solveig du CEFC au t.32; défaite 8-5 contre Noah Ruiz (Suresnes) au t.16. Elle termine 10ème de la compétition et récompensée.

Garçons :

Gwen Liam Beulz: 1 V au 1er tour poules. Défaite 8-4 contre Cael Griscelli (RCF). Il termine 35ème de la D2
Victor Harang : pas de victoires au 1er tour de poules. Défaite 8-0 contre Thomas Delinage (Versailles). Il termine 48ème de la D2.
Gaspard Medeiros : 5V au 1er tour de poules, 5V au tour n°2; exempt du tableau de 128 de la D1; Victoire 8-7 au t.64 contre Augustin Caux (Paris Stade Français); Défaite 8-3 contre Félix de Mondenard (CA Montreuil). Il termine 17ème en D1.
Oscar Schreck : pas de victoires au 1er tour de poules; défaite 8-4 contre Quentin Choisnet (Versailles) au t.64 de la D2. Il termine 49ème de la D2.
Andréa Van Acker : Pas de victoires au 1er tour de poules; défaite 8-3 au t.64 de la D2 contre Timothée Simon (Yerres). Il termine 43ème de la D2

 

Ligue n°2 M13 (Antony)

Aida signe le deuxième podium de sa saison après Chilly-Mazarin, en terminant 3ème de la Ligue n°2 m13. Félicitations Aida !!! Elle remporte 8 Victoires sur les 10 matches de poules. En demi finale, elle s’incline contre Bella Moisset (Paris Stade Français) 8 touches à 7. Elle termine 3ème de la compétition.

 

Du courage

with Pas de commentaire

Circuit National M17 Clermont, 06 & 07 janvier

Après une première expérience du surclassement M17 (24ème du Championnat Ile-de-France, 17 décembre 2017), la licenciée “franco-cubaine” Cécile François s’est lancée chez les “grandes” au niveau national, lors de l’épreuve Elite organisée par le Stade Clermontois Escrime.

Un circuit Elite, c’est la formule “haut niveau” des compétitions d’escrime : un ou plusieurs tours de poule pour commencer la première journée, suivi d’un tableau d’élimination directe qui qualifie un nombre limité de tireuses ou tireurs. Le lendemain, rebelote ! Il faut généralement se lever tôt, passer à nouveau un tour de poule, et gagner match après match, des places dans le classement.

Nous partons samedi matin de la capitale vers 7h30 pour arriver prêt(e)s pour se battre ! L’organisation nous donne un aperçu des épreuves bien rodées; tout est indiqué; 34 pistes sont installées, dans les 3 salles de sport d’une enceinte qui accueillit les championnats du monde d’escrime en 1981. L’ambiance a de quoi impressionner les moins réveillés, les plus stressés, les novices.

Déterminée, Cécile se met dans sa bulle, jusqu’à 1h de la compétition. On fixe l’heure de l’échauffement avec des alliés occasionnelles. Charlotte, sa coéquipière de l’équipe des filles à la fête des Jeunes, du Stade Français, accompagnée de Zoé & Raphaëlla du club d’escrime de Creil. Après cette petite mise en train, le plus dur est à venir. Et c’est la grande difficulté de notre sport lorsqu’il parviennent jusqu’à nous : l’attente, l’appréhension, le stress.

Au micro, le Directoire Technique annonce le lancement des poules. Les filles sont prêtes. Mais les matches ne démarrent pas. Un premier message au micro nous informe qu’il faut… attendre. On ignore si les poules vont être modifiées, ou s’il s’agit d’autre chose. Cette partie engendre de l’incertitude, et l’escrimeuse doit apprendre à le gérer. Rester “chaud” et lucide à la fois. Une poule, c’est des matches en 5 touches, et ça peut défiler! L’escrime, ce sport où les répétitions sont si nombreuses, et où le geste est si rapide… La gestion des temps, très longs, très courts, y tient une place fondamentale.

Le début de la compétition n’intervient qu’aux alentours des 16h, et le moins que l’on puisse dire, c’est que les débuts sont difficiles. 3 défaites serrées, qui peuvent basculer dans notre sens (défaites 5-2, 5-3, 5-3), et une petite rouste contre la talentueuse Morgane Tajan (5-1)! Mon rôle, à ce moment, est difficile ! Je remotive, je donne un discours positif, malgré la dureté du résultat. Les deux victoires qui suivent (5-1, 5-4) prouvent que défaite et victoire ne tiennent qu’à un fil.

 

87ème du classement, Cécile doit rencontrer Emma Gaborit (St Germain en Laye), et s’incline avec bravoure 15 touches à 9. Cécile termine 89ème, 128 classées.

Eliminée, elle ne vit l’expérience de la compétition comme un échec. Il en a fallu du courage, pour prendre la route jusqu’au centre de la carte, affronter les meilleures fleurettistes françaises, se donner à nouveau du courage pour tenter de se frayer un chemin jusqu’à la fin des qualifications pour le lendemain matin… Le CEFC grandit avec ces aventures, avec tous ses jeunes, compétiteurs ou non. Ces “échecs”, qui n’en sont même pas, et la force nos jeunes, nous amène à comprendre qu’il s’agit aussi d’expériences de vie. Je suis persuadé que nos M13, M15, qui iront se battre demain à Rueil, après demain pour la Zone H2028, si jamais ils lisent ces lignes, peuvent se donner à leur tour cette bravoure pour affronter ces épreuves !

à bientôt pour de prochains récits !

Thomas Fioretti.

La Gazette d’Hiver du CEFC

with Pas de commentaire

L'année 2017 s'est terminée en musique et en magie au CEFC avec la fête de Noël du 16 décembre au Gymnase du collège Gambetta !

Nous tenions à remercier chaleureusement tous les enfants, parents, bénévoles, ainsi que l'ensemble de nos membres pour cet excellent moment de fête et de partage!

Nous tenions à saluer tous les intervenants de la fête et la qualité des spectacles proposés. Nous adressons un grand merci à Héloise pour sa grandiose prestation de danse, merci à notre escrimeur Vincent Pirali pour avoir subjugué le public par ses tours de magie; merci à au groupe cubain El mura y su timbre Latino pour le concert, magie de leurs voix et de la musique traditionnelle - notre escrimeuse Anne Choplin les a brillamment accompagnés au clavier pour une 'impro' franco-cubaine légendaire !

Nous profitons de l'occasion pour vous souhaiter à toutes et toutes une excellente année 2018 !

En attendant de nouvelles aventures pour cette deuxième partie de saison, il est temps de raconter ce qu'il s'est passé ces dernières semaines côtés pistes, notamment avec les jeunes tireuses & tireurs franco cubains.

Tireuses et tireurs M13 

Faute de compétition de ligue (annulée le 26 novembre), nos M13 Aida Khellaf, Gaspard Medeiros & Maxime Spanoudis ont testé leurs forces sur des "Challenge" avec pas mal de réussite !  Au "Coup de Jarnac", organisé par le club d'escrime St Germain en Laye le 19 novembre dernier, saluons la belle performance de Gaspard et Maxime, qui,  après deux tours de poule impeccables (4V/3V pour Maxime 4V/ 5V pour Gaspard) se classent respectivement 10ème et 25ème en D1! Bravo à eux.

  

Deux semaines après St Germain en Laye, il y avait de la revanche dans l'air pour Aida Khellaf, toujours aussi volontaire : en déroute à St Germain (aucune victoire en poule & élimination précoce au 1er tour), Aida a signé un magnifique podium au "Trophée Chiroquois", organisé par le club d'escrime de Chilly Mazarin. Aida a terminé 3ème de la compétition! Bravo Aida !!!

Tireuses et tireurs M15-M17

Nos compétiteurs M15 ont participé à la deuxième compétition de Ligue "H2028" à Elisabeth. Toutes & tous pourront en découdre lors de la zone qualificative pour la 1/2 finale nationale. L'épreuve de zone aura lieu le 28 janvier prochain.

Ce Dimanche 12 novembre, les filles se sont bien comportées, (2 V pour Aida, double surclassée !!, 4V pour Cécile); Aida se classe 16ème au final, Sasha 25ème - deuxième compétition pour Sasha qui progresse, grâce à une attitude courageuse. Du courage Sasha, tu n'en manques pas pour te présenter sur les pistes, et ne te fais pas de souci, car ta persévérance va finir par payer 🙂

Cécile termine sur le podium sur la 3ème marche (ex-aequo avec Suzanne Lenfant-Koenig du CEP) après une belle bataille contre Victoire Marcaillou de la Tour d'Auvergne (10 touches à 6). Bravo les filles!

Chez les garçons, Rayan & Gaspard ont fait un beau tour de poule qui les as menés en D1. Une défaite difficile pour Rayan, sur le fil, 10 touches à 9 contre Adrien Helmy-Cocoynacq du CEP. Sekou a très bien entamé sa poule et progresse encore (2v au 1er tour). Maxime a eu un début difficile, mais a gagné 2 de ses 3 matches en 10 touches. Sean Finn (1V en poule) & Elouan (une belle victoire en 10 touches) se sont bien battus et ont montré de belles choses malgré une entame peu évidente. Le résultat brut, parfois sans relief, ne dit pas toujours les qualités qui animent nos escrimeuses & escrimeurs. Mais toujours est-il que le CEFC compte 10 qualifiés à l'issue des deux compétitions de Ligue. Bravo à toutes & tous !!!

   

 

Nos qualifié(e)s pour la Zone IDF le 28 janvier (Halle Carpentier)

Sasha Ayraud
Cécile François

Aida Khellaf

Sean Finn Beulz
Ewan Choteau
Elouan Reguigne-Grancher
Gaspard Medeiros
Rayan Sadli
Maxime Spanoudis
Sekou Sylla

Les M17 ont pu constater la difficulté de se présenter au niveau régional. Joe (pas de victoire) & Ruben (1V en poules), partent de la compétition IDF du 17 décembre avec quelques regrets à l'issue d'une élimination serrée (défaites 15-14 pour Ruben, 15-9 pour Joe). Mal échauffés, tendus, impressionnés, nos deux CEFC ont eu un mal fou à entrer dans la compétition. Au lendemain de la fête du CEFC, on peut dire que les franciliens n'étaient pas là pour distribuer les cadeaux  ! Lucides, Thomas leur explique qu'il faut travailler sur ces erreurs & ce manque de "métier". On a tous simplement reçu, ce jour-là, une belle leçon d'humilité.

Chez les filles, en surclassement, belle présence de Cécile en poules, avec 3 victoires. Exempte du tableau de 64, elle tombe avec les honneurs contre Manon Auliac (Suresnes) 15 touches à 6. Cécile termine à une encourageante 24ème place - 41 classées.

Tireuses et tireurs Seniors & Vétérans

Ligue Sénior n°1 Fleuret Séniors, dimanche 26 novembre, Salle d'armes Armand Massard, Montparnasse/

Dames 

Sara Rey 8ème, 1v 3d en poules, victoire 15-8 contre Alice Bouniol, Paris COPC; défaite 15-6 contre Florence Ducarme, Paris TA
Agniezka Lubinska,10ème,  pas de victoire en poules, défaites 15-2 contre Marianne Gazzano, CEP

Hommes  

Adrien Formosa 9ème (5v en poules, exempté du t.64 victoire en t.32 contre Maréchal, RCF, 15-1; défaite au t.16 15-12 contre Mathieu Gosselin, Paris TA)
Paul Liénart 17ème (5v 1d en poules; exempté du t.64; défaite 15-14 contre Jean-Baptiste Delort, RCF)
Florent Bauger 19ème  (4v 2d en poules, exempté du t.64; défaite en t.32 15-11 contre Keivan Javanshir, RCF)
Thomas Pioger 20ème (4v 2d en poules; exempté du t.64; défaite en t.32 15-7 contre Thibaud Savin, Paris TA)
Thomas Fioretti 26ème (2v 3d en poules, victoire au t.64 15-11 contre Philippe Beaudoin, SCUF; défaite au t.32 15-5 contre Sylvain Voilet, CEP)
Vladimir Manenti 38ème (pas de victoires en poules, défaite 15-4 au t.64)

Du côté des vétérans, après une première épreuve disputée au Mée sur seine, nos vétérans Magali, Matthieu & Thiébaud avaient rendez vous à Coupvray pour disputer le circuit organisé par le club de Val d'Europe. Magali Jolivet signe son premier podium pour le CEFC en terminant 3ème ! Bravo !

Magali Jolivet 3ème de la compétition

Matthieu Jolly 11ème en V1
Thiébaud Liénart 14ème en V1

 

A bientôt sur les pistes ! Thomas, pour le CEFC

1 2 3 4 5 6 7 10