Fête du Sport – Dimanche 23 septembre 2018

with Pas de commentaire

À l’occasion de la Première édition de la Fête du Sport (21 au 23 septembre), le CEFC se met en “Seine” : nous organisons l’évènement ESCRIME EN SEINE, Quai de Bercy, avec des démonstrations d’escrime à quai et deux croisières en péniche sur la Seine, durant lesquelles nous allons faire de l’escrime sur une piste mais également en fauteuil, et évidemment faire la fête à bord !

Attention météo !!! En raison de la situation météorologique le programme est susceptible d’être modifié ; notamment en raison des forts coups de vents qui rendent impossible l’installation d’un barnum sur le quai. Nous nous adapterons mais en tout cas nous serons là !

L’événement a lieu de 10h à 18h Port de Bercy Aval, Paris 12ème

Accès au port de Bercy :

le Port de Bercy est le long de la Seine entre les ponts de Bercy et de Tolbiac. Nous serons installés à côté de la passerelle Simone de Beauvoir, côté rive droite (12e arrondissement). On peut accéder au port depuis le quai de Bercy, depuis le parc de Bercy via la passerelle Simone de Beauvoir et à proximité des ponts de Bercy et de Tolbiac. Nous serons juste à côté de la Marina de Paris. Métros Bercy(L. 6 et 14) ; Quai de la Gare (L.6) ; Bibliothèque François Mitterand (L.14 , RER C)

La Boutique est en ligne pour réserver votre billet pour la 1ère ou la 2ème croisière, en vous connectant directement à votre espace membres :

Inscription à la croisière

Attention, le nombre de place est très limité à bord!!!

***

Programme de la journée

Initiations d’escrime toute la journée pour tout public :

  • enfants / ados / adultes / séniors
  • escrime handi : fauteuil & déficients visuels

Animation sur le quai de Bercy de 10h00 à 19h00 avec deux croisières sur la seine à bord de la péniche Le Signature, buvette à bord, 65 passagers par croisière seulement ! Participation aux frais pour la croisière (5 € pour les adhérents /10 € pour les personnes non adhérentes au CEFC ).

10h00 Début de la manifestation et accueil du public
10h45 Démonstration avec les internationaux espagnols Carlos Llavador Fernandez, médaille de bronze au Championnats du Monde d’Escrime 2018, et Maria Mariño Blanco : Match de gala entre les deux athlètes de haut niveau.  Présence de Son Excellence Madame Nora Alberteris Monterrey, Consule Générale de Cuba en France
11h15 Démonstration d’escrime fauteuil avec l’international espagnol Carlos Llavador Fernandez.
11h30 – 13h00 Initiations d’escrime
13h00 – 14h15 Départ de la première croisière sur la seine
13h30 – 16h30 Musique cubaine avec le magnifique trio “Tradición Cubana
14h30 – 15h45 Départ de la deuxième croisière sur la seine
16h00 – 16h20 Arrivée de la randonnée “Roller & Coquillage” / distribution flyers / eau / musique cubaine
16h30 – 17h30

Séance dédicaces, avec Maria Mariño Blanco et Carlos Llavador Fernandez.

17h30 – 18h30 Initiation d’escrime
19h00 Fin de la manifestation
Animations sur la péniche :

  • pont supérieur : démonstrations d’escrime
  • pont couvert : séance de dédicace
  • Buvette avec une consommation comprise dans le billet ; tarif : 10 € ; (5 € pour les adhérents) Attention nombre de places limité à 65 passagers par croisière !

Plan d’accès

Adresse : Port de Bercy Aval 75012 Paris

Métro :  ligne 14 – stations: Bibliothèque François Mitterrand ou Cour Saint-Émilion

Depuis le métro BERCY, se rendre à la Cinémathèque située au 51 rue de Bercy ou à la station Vélib’. Traversez la Place Léonard Bernstein tout droit en direction de la Seine, soit une centaine de mètres. Montez les escaliers avec la cascade artificielle au milieu,et descendez par la gauche coté l’ascenseur.

Depuis la bibliothèque François Mitterrand, traversez la Seine en empruntant la passerelle Simone de Beauvoir et descendez les escaliers à coté l’ascenseur.          

C’est la rentrée au CEFC !

with Pas de commentaire

Chères adhérentes, Chers adhérents,

Chers escrimeur.se.s, Chers parents,

Le lundi 10 septembre lance notre saison sportive et la reprise des entraînements au CEFC. L’histoire commence dès ce soir à 19h au gymnase du collège Léon Gambetta, avec le cours d’épée pour nos ados, puis à 20h avec les adultes. Nous vous souhaitons, à toutes et à tous, une excellente rentrée sportive !

Avant de rentrer dans le détail de cette rentrée, le CEFC propose quelques nouveautés dans son programme d’escrime :

  • Maîtresse Donatella Guercia intègre l’équipe des enseignants avec Maître Eddy & Thomas. Nous disposons désormais de 3 cadres sportifs pour l’enseignement de notre discipline.
  • Deux jeunes de nos membres vont nous accompagner en formation d’animateur sportif, notre fleurettiste Sara Rey et son frère Pablo Rey, également formé à l’armurerie la saison passée.
  • Le CEFC propose désormais du sabre, le vendredi soir, pour les M13 à M17 le vendredi de 19h30 à 20h30, et pour les M17 à vétérans de 20h30 à 22h30. Nous sommes très fier de proposer désormais l’enseignement des trois armes de l’escrime sportive dans son programme. Le sabre, arme de rapidité d’exécution, dynamique, tonique, demande les qualités d’explosivité aux escrimeur.se.s. Armes des “pirates” et des cavaliers, elle met en avant les tempéraments des attaquant.e.s et développe les réflexes des athlètes. Chez les dames, l’arme a remporté, grace à son équipe (Cécilia Berdet, Manon Brunet, Charlotte Lembach, Caroline Queroli), le titre de Championnes du Monde par Équipes aux derniers Mondiaux d’Escrime à Wuxi (19-27 juillet 2010). Mesdames, messieurs, parents, escrimeur.ses, ce cours vous intéresse? Alors en garde ! Prêts pour cette nouvelle aventure? Allez !
  • Les cours du samedi pour les enfants et jeunes des catégories M11, M13 & M15 sont allongés d’une demi heure. Les pratiquant.es de Bercy verront également les cours du mercredi après midi et du vendredi soir prolongés d’une demi heure.
  • Le créneau du mercredi 20h-22h est désormais dédié à la pratique de l’escrime en fauteuil. Les valides sont évidemment invités à participer à ce cours dirigé par Maître Eddy Patterson. Le club, labellisé “club handisport” par la FFH jusqu’en 2019, poursuit ses efforts pour l’ancrage de la pratique handi. Nous conservons, toujours le vendredi, la pratique de l’épée pour les DV (Déficients visuels) le vendredi en fin d’après midi. Le créneau est même prolongé d’une demi heure de 18h à 19h30.

Chers adhérents afin d’organiser au mieux votre rentrée, veuillez vérifier :

  • Que votre commande # a bien été enregistré sur le site. Votre espace membre, avec login et mot de passe sur le site du CEFC, vous permet de suivre son état. Nous faisons le nécessaire d’équiper toutes celles & ceux qui nous louent du matériel d’escrime. Si vous avez le moindre souci, appelez nous ou envoyez un mail à secretariat@cefc.fr
  • Assurez vous auprès des Maîtres d’Armes qu’il reste de la place pour votre enfant dans les créneaux proposés par le CEFC. Une solution est toujours recherchée par notre équipe de cadres !
  • Nous vous rappelons que les nouvelles & nouveaux inscrit.e.s au CEFC doivent nous fournir un certificat médical Le certificat médical nominatif stipulant explicitement l’absence de contre-indications à la “pratique de l’escrime y compris en compétition” est à fournir à la rentrée ; les certificats médicaux “multi sport” ou “tout sport” ne sont pas valables, le terme “escrime” doit obligatoirement être inscrit. Sans certificat les athlètes inscrits ne pourront pas pratiquer ; et les maîtres d’armes seront obligés de leur refuser l’accès au cours à partir du 1er octobre.
    Si vous nous avez laissé un certificat médical l’année dernière ou celle d’avant, vous pouvez télécharger imprimer et remplir un certificat auto signé. Pour les vétéran.e.s un format spécifique du certificat médical est nécessaire.
  • Si vous avez le moindre doute concernant la catégorie de votre enfant, ou toute question sur la procédure d’inscription au CEFC, veuillez vous reporter à l’article en ligne depuis le mois de juin sur notre site : https://cefc.fr/inscriptions-saison-2018-2019-cest-parti/Une réunion d’information entre les Maîtres et les parents aura lieu le 29 septembre 2019 de 16h-19h: Présentation événementielle et sportive de la saison 2018-2019 
    16h-17h : parents des catégories M7-M9-M11
    17h-18h : parents des catégories M13-M15-M17
    18h-19h : parents & adultes des catégories M17 à Vétérans

***

Avant de lancer l’histoire de notre nouvelle saison et arrêtons nous quelques instants sur le précédent exercice. Vous pouvez consulter en ligne le bilan sportif de notre saison 2017-2018. Nous avons obtenu de bons résultats sportif et une progression du nombre d’adhérents dans notre association, ce qui nous permet de grandir d’année en année.

https://cefc.fr/bilan-sportif-saison-2017-2018-une-saison-bien-remplie-et-de-grands-changements-a-venir/

(Attention, vous devez vous connecter à votre espace membre pour accéder à cet article)

***

Les grands moments de notre saison :

Septembre 2018 :

 

  • 23 septembre 2018 : le CEFC est partenaire de la Fête du Sport 2018 (1ère édition) avec le projet “Escrime en Seine”, une croisière sur une péniche et un stand d’animation autour de l’Escrime Quai de Bercy. De nombreux invités seront présents pour cet événement de gala! Nous recherchons des bénévoles pour l’organisation de cet événement ! N’hésitez pas à nous contacter !

 

À l’occasion de cet événement, nous aurons l’immense honneur de recevoir les Champion.ne.s espagnol.e.s, Maria Mariño, (membre de la séléction espagnole de fleuret, n° 1 espagnole et n°76 au ranking FIE) et Carlos Llavador, n°13 du ranking FIE, et Médaille de Bronze de fleuret individuel aux Championnats du Monde 2018 à Wuxi. Maria & Carlos participeront à des matches d’escrime de gala sur la péniche et seront présents pour une séance de dédicace.

 

 

Octobre 2018

  • Stage M9 à M15 d’entraînement, Collège Léon Gambetta, 22-23-24 oct 2018*

Décembre 2018 :

  • 04 décembre 2018 : Assemblée Générale du club
  • 15 décembre 2018 : Grande fête de Noël du CEFC, avec des jeux sportifs pour les enfants, musique et buffet pour tous

Janvier 2019

  • Sortie à la Coupe du Monde de Fleuret, le CHALLENGE INTERNATIONAL DE PARIS à Coubertin (12 janvier 2019), épreuve regroupant les meilleurs fleurettistes mondiaux sur un week-end. Un événement incontournable pour le CEFC. Les cours du samedi 12 auront lieu au stade, avec les explications techniques des Maîtres du CEFC, pour les parents et les enfants, de l’escrime de haut niveau. 

 

Février 2019

  • Stage de Perfectionnement d’Escrime M9-M15, 25-26-27 Février, Gymnase Léon Gambetta*

Mars-Avril

  • 30 mars / 06 avril 2019 : passage des blasons (écrit et pratique). Les examens des blasons sont un moyen pour les enseignants de vérifier les connaissances acquises par les jeunes escrimeur.se.s durant leur apprentissage. Ils ne sont en aucun cas des évaluations éliminatoires. Les blasons représentent également les “passeports” pour participer aux compétitions de Ligue.
  • 13 avril 2019 : “Chasse aux oeufs”, Grande fête de Pâques au CEFC avec de nombreuses animations et une chasse aux oeuf pour les enfants dans la cour du collège Gambetta
  • 22-26 avril (dates sous réserves) : Stage International d’Escrime en Italie*

Mai 2019

  • 03-05 mai 2019 : Voyage en Belgique au Cercle d’Escrime de Neufchâteau. (compétition Tournoi International des Jeunes Pousses le samedi 05 mai et activités le dimanche). Organisé depuis 2014, le week-end belge mêle compétitions pour les enfants de M9 à M15, et tournoi loisir épée et fleuret pour les M17 à vétérans. La journée du dimanche est dédiée aux activités pour le groupe. Parents, enfants, accompagnants, nous avons formé un collectif de 77 personnes pour l’édition 2018-2019 !
  • 26 mai 2019 : 7ème édition du CHALLENGE CEFC, Gymnase Louis Lumière, Paris 20ème. Le Challenge CEFC est le grand événement sportif de l’année organisé par le CEFC. Pour la deuxième année consécutive, le tournoi entre officiellement dans le calendrier de la Ligue. L’édition 2019 aura lieu au Centre Sportif Louis Lumière dans le XXème arrondissement.

Juin 2019

  • Fête du CEFC le 30 juin 2019 : remise des blasons, bilans de l’année. Buffet et pot de fin de saison.

*(dates sous réserves de validation définitives. Les Maître.ss.es du CEFC se réservent le droit d’annuler les stages fautes de participants suffisants)

 

Nous vous souhaitons, à toute & tous, une joyeuse et excellente saison au Cercle d’Escrime Franco-Cubain !

 

“Hasta La Victoria Siempre !”

Les cadres du CEFC

Eddy Patterson Betancourt, Maître d’Armes et Directeur Technique du CEFC; eddy@cefc.fr
Donatella Guercia, Maîtresse d’Armes, dona@cefc.fr
Thomas Fioretti, Prévôt d’État, thomas@cefc.fr
Silvio Carella, président du CEFC, silvio@cefc.fr

Permanences d’inscription CEFC : 5, 6, 7 & 8 septembre à Gambetta

with Pas de commentaire

Chers membres, Chers Adhérent.e.s, du CEFC

Nous vous rappelons que le CEFC tient ses permanences de rentrée dès mercredi 05 septembre 2018 à la salle d’armes du Collège Léon Gambetta (153 avenue Gambetta). C’est l’occasion pour les anciens de venir se réinscrire au Cercle, et aux nouveaux de venir nous rencontrer !

Les permanences sont également là pour procéder à l’essayage, l’échange de tenue, remise des pièces justificatives pour les tarifs spéciaux et tout renseignement complémentaire.

  • mercredi 5 septembre de 16 h à 20 h ;
  • jeudi 6 septembre de 18 h 30 à 20 h 30 ;
  • vendredi 7 septembre de 17 h 30 à 20 h 30 ;
  • samedi 8 septembre de 9 h 30 à 15 h

La procédure d’inscription est détaillée de manière complète sur le site dans l’article intitulé :

INSCRIPTIONS SAISON 2018-2019 : C’EST PARTI !

La reprise des cours est fixée le Lundi 10 septembre 2018.

Nous vous souhaitons, chers membres, une excellente rentrée !

 

Championnats du Monde d’Escrime – Wuxi (CHINE) 19-27 juillet 2018

with Pas de commentaire

Les championnats du monde d’escrime 2018 de Wuxi (Chine, du 19 au 27 juillet 2018) ont confirmé la nette tendance vue à Leipzig l’an dernier : l’Italie est la nation dominante de l’escrime mondiale. Sifflés à Coubertin en janvier dernier, les fleurettistes transalpins ont parachevé leur triomphe en remportant le dernier titre en jeu au fleuret hommes par équipes (7 médailles au total, dont 4 titres). Les français, auteurs d’un bilan honorable (4 médailles, dont 2 titres), ont vu briller Yannick Borel, les fleurettistes dames et les sabreuses. Pour nous, c’est le moment de dresser notre top 5 des mondiaux :

Les sabreuses françaises sur le toit du monde.

L’an dernier, on avait quitté l’équipe de France de sabre dames sur un moment d’intense émotion : sur la piste de Leipzig, les 4 participantes de la petite finale, n’avaient pas oublié leur amie blessée Sara Balzer, qui faisait initialement partie de l’équipe. Les escrimeuses l’avaient invité sur la piste, et s’étaient toutes réunies, pour montrer au monde leur solidarité à toute épreuve. En finale, Caroline Queroli, Charlotte Lembach, Cécilia Berder & Manon Brunet, sont allées chercher contre les Russes (Egorian, Velikaia, Sheveleva et la toute nouvelle championne du monde Podzniakova) leur plus belle performance. C’est le premier titre féminin au sabre depuis 2007. Avec la jeunesse de l’équipe (Brunet et Queroli ont respectivement 22 et 20 ans) mêlée à l’expérience et le talent de Berder et Lembach, l’avenir de cette équipe s’annonce radieux.

Carlos Llavador : une médaille espagnole historique

On a déjà tout dit, ou presque, sur l’émotion que nous a procuré notre ami fleurettiste espagnol Carlos Llavador. Son talent, observé par les amateurs, a explosé et débordé des écrans le 24 juillet 2018 à Wuxi. En demi-finale, le madrilène se permet une première touche spectaculaire contre le Britannique Richard Kruse, finalement battu en finale par l’italien Alessio Foconi. Ce panache a permis au jeune licencié du club italien de Frascati d’atteindre la 13ème place du classement FIE, et d’apporter à l’Espagne sa première médaille internationale le depuis 10 ans, la première au fleuret depuis 23 ans.

Yannick Borel double la mise

Si, ni les dames, ni les équipes n’ont touché de métal (les garçons 4ème, les filles 5ème), l’épée tricolore a un représentant de classe, en la personne de Yannick Borel. Le Guadeloupéen a eu deux assauts rudes pour accéder au dernier carré (15-14 par deux fois, contre l’israélien Beskin, et le japonais Kano), avant de dérouler en demi finale contre le kazakh Alexanin (15-5), puis en finale contre le champion olympique de Londres Ruben Limardo (15-4). Après l’or et son 3ème titre européen à Novi Sad, Borel double la mise avec cette victoire qui le place à nouveau tout en haut du classement mondial.

Les dames du fleuret français au rendez vous!


Coup de chapeau à Ysaora Thibus, qui grimpe une nouvelle marche après son bronze mondial à Leipzig l’an dernier : elle est désormais vice championne du monde au fleuret, battue de peu par Alice Volpi -qui rafle au passage son premier grand titre international. La tricolore a réussi l’exploit de ces championnats en sortant en 1/4 de finale l’invincible’ Inna Deriglazova. Désormais entraînée aux États-Unis par l’ancien champion ukrainien Serguei Golubistki, la française a ramené une deuxième médaille de Wuxi, du bronze, avec les filles de l’équipe de France (Astrid Guyart, Pauline Ranvier, Anita Blaze). C’est par ailleurs, la 5ème médaille internationale remportée depuis 2013 et les Championnats du Monde de Budapest. Une régularité exceptionnelle qui méritait d’être soulignée.

La magie italienne


La Nazionale est revenue auréolée de 4 titres majeurs de Chine. L’italienne Mara Navarria a remporté son premier titre à l’épée. Au sabre masculin, il a fallu une immense équipe sud-coréenne pour les priver du sacre. Quant au fleuret, les américaines ont empêché les transalpins de faire un “carré d’as” (3 titres sur 4 avec les titres de Foconi et Volpi). Les fleurettistes (Daniele Garozzo, Andrea Cassara, Alessio Foconi & Giorgo Avola) ont fait parler leur puissance et leur détermination contre une équipe étasunienne légèrement en dedans. Un an après avoir dominé les mondiaux l’an dernier (4 médailles d’or, 9 en tout), la squadra confirme son excellence, avec les jeux de Tokyo en point de mire.

Thomas Fioretti

Captures d’écran Youtube :
FIE Fencing Channel 
Fédération Française d’Escrime.

Enhorabuena Carlos !

with Un commentaire

Les 66ème championnats du monde d’escrime viennent de s’achever vendredi 27 juillet à Wuxi sur le triomphe des Transalpins au fleuret par équipes. Un homme, l’un de nos fidèles amis, a marqué ces épreuves grâce à une performance historique pour son pays : Carlos Llavador, 3ème au fleuret. Il rapporte à l’Espagne sa première médaille individuelle depuis 2008 (José Luis Abajo, 3ème à l’épée aux Jeux de Pékin) et la deuxième au fleuret depuis 1995 et l’argent de Juan Francisco Guerra aux Mondiaux de La Haye en 1995. Un authentique exploit pour ce compagnon de route du CEFC.

“Mon cher Carlos,

Nos routes se sont croisées pour la première fois lors de la saison 2011-2012, où un coup de fil de ton “président-champion” Manuel Pereira1 au Maître Eddy, a annoncé la visite de l’équipe d’Espagne du fleuret de passage en France. Nous étions loin de penser à cet instant qu’une amitié durable et un lien très fort te lierait au CEFC. Le Maître avait alors décidé de te concocter un programme d’entraînement au CEFC et dans des salles d’amis pour que votre semaine se passe bien. Hasard, il fallait quelqu’un pour t’héberger et j’ai accepté volontiers la mission. Durant cette semaine, j’ai découvert un jeune homme attachant et discret, respectueux des autres; moi ne parlant pas espagnol, toi pas encore bien français (il faut qu’on progresse !), et nous arrivions, entre escrimeurs, à nous comprendre.

L’histoire avec le CEFC aurait pu s’en tenir à ce séjour sportif de courtoisie, si nous n’avions pas à nouveau croisé ton chemin lors d’éliminatoires ratés du CIP lors de la saison suivante. Nous te proposons alors de participer aux circuits nationaux français lorsque tu le pouvais.

 

Carlos Llavador, champion de Paris 2014, en compagnie du Maître Eddy Patterson

En avril 2014, malgré une chute à vélo l’avant veille de ton départ au CEFC, tu deviens Champion de Paris. Une péripétie dans ton parcours de haut niveau, un trésor pour notre “petit” club. Une fois de plus, j’ai l’honneur de t’accueillir une semaine, et nous apprenons davantage à nous connaître. Je me souviens particulièrement de ton désarroi après une rude défaite contre celui que tu admires, l’italien Andrea Baldini, au tableau de 16 du Challenge Revenu à Melun. Tu es encore “petit”, toi aussi, à ce moment-là sur la scène internationale, mais tu m’impressionnes. D’ailleurs, tu nous impressionnes tous par ta vivacité sur la piste, et ton fair-play, ta gentillesse, et ton humilité en dehors.

En janvier 2015, tu viens à nouveau signer, pour le CEFC, un nouveau tableau de 16 à l’Open Antony. L’échec du CIP 2015, une compétition qui t’a longtemps fui, nous touche, mais ne t’abat pas. Tu signes en fin de saison, coup sur coup, deux performances majeures en ramenant le bronze européen en U23 de Vicenza, puis en sénior à Montreux. La chance, diront certains2 . Pour nous, elle n’a rien à voir là dedans.

Confirmer après une telle performance prend du temps. Le temps de prendre des claques, comme celle du CIP 2016, où tu t’inclines lors du dernier tour de qualification, sous le regard de tout le staff français, dans la salle annexe de Coubertin, contre un grand Jean-Paul Tony Helissey 15-14. C’est un coup dur, une fois de plus, et le grand tableau t’échappe. Nos licenciés, le lendemain, demanderont tous “Où est Carlos?”, preuve que la réputation du champion au sein du club n’est plus à faire. Mais l’échec le plus difficile va arriver au mois d’avril, où tu manques la qualification olympique au tournoi de Prague. C’est le moment de prendre une décision forte et de partir par la suite, t’entraîner en Italie, au côté de Garozzo, et d’autres grands champions. Un choix courageux qui te donne aujourd’hui raison dans le projet sportif et sur la feuille de route que tu t’es fixé.

C’est lors du CIP 2018, que tu réalises, sous les encouragements vifs du CEFC, ta meilleure performance à Paris. Nous avons tous été touchés par ta disponibilité, auprès des enfants notamment, entre deux assauts. Ce samedi, nous avons encore en mémoire ta victoire mémorable contre Trani 15-14, pour pouvoir affronter une vieille connaissance au tableau de 32, l’anglais Richard Kruse. Tiens donc, ce même Kruse que tu bats aux “Europe” pour accéder au bronze en 2015. Toujours Kruse sur ta route, lors de la coupe du monde d’Anaheim, où tu signes un probant tableau de 16. Un autre grand résultat à Shangai, un 1/4 de finale en Grand Prix, te laisse aux portes du podium, mais annonce l’étoile à venir.

Longtemps attendue, cette performance, tu la réalises encore en Asie, le 21 juillet 2018 à Wuxi3. Après un tableau impeccable, où tu bats deux médaillés mondiaux et olympiques redoutables (le japonais Saito & le russe Safin), le match du 1/4, est une libération : contre l’italien Giorgio Avola. Toi, “l’italien”, le faux-frère, prive de la médaille l’un des piliers de la “Squadra”, la nation qui va dominer ces championnats du monde, une fois de plus. La demi-finale place à nouveau sur ta route le grand Richard Kruse, qui cette fois ci gagne la partie. Ce bronze est non seulement une récompense méritée, au vu de tes efforts et de tes sacrifices, mais une leçon pour tous. Tu t’inscris dans l’histoire sportive de ton pays, et tu vas certainement susciter de nombreuses vocations. Mais cette médaille vient montrer une nouvelle fois, les bienfaits de l’ouverture aux autres sur le plan international. Ton passage remarqué, en France, puis en Italie, t’a lié d’amitié avec certaines personnes, et transcende le simple nationalisme sportif, celui qui consiste à se ranger derrière un drapeau pour simplement supporter les siens. Tu es un escrimeur espagnol, bien sûr, et tu ne l’as jamais oublié, ce qui ne t’empêche pas d’apprendre de l’escrime internationale, cubaine, française et évidemment italienne et espagnole. Et nous de te supporter et d’espérer que tu ailles au bout de ton projet olympique. Nous te renouvelons notre soutien et te considérons comme un vrai frère d’armes.

Crois moi, mon ami, en conservant ta modestie et tes ambitions : le meilleur reste à venir.

Amitiés,

Thomas Fioretti.

 

1. Président de la RFE EsgrimaManuel Pereira a été sacré champion du monde à l’épée à Denver en 1989
2. Sur la page wikipédia française il est indiqué que Carlos a bénéficié d’un tableau “assez clément”, sous entendant par là qu’il est arrivé à la médaille sur un quasi-malentendu…
3. Pour voir ou revoir la demi finale de Carlos https://www.youtube.com/watch?v=eaps5bn10Vw

Une équipe & un combat

with Pas de commentaire

Dimanche 17 juin avaient lieu, au Gymnase Elisabeth, les Championnats de Paris M15 par équipes. Pour le CEFC, c’était une compétition paritaire : une équipe de garçons, une équipe de filles. Sur le terrain, et dans le développement vers l’égalité, c’est une toute autre paire de manche.

On peut commencer par évoquer quelques chiffres. 10 équipes présentes chez les garçons, 2 seulement chez les filles… A l’arrivée des 4 “franco-cubaines”, et de leurs adversaires du jour (Bella Moisset, Charlotte Fourier, Anouck Thaler), Maître Eddy Patterson, le Maître Laurent Girard & moi nous entendons pour organiser une poule amicale entre les participantes et notre invitée brésilienne Sofia, en visite au CEFC avec le Maître Cubain Guillermo Betancourt. L’un des combats du CEFC, et un combat que j’essaie de mettre en avant dans nos actions, est le développement, ainsi que la reconnaissance, la valorisation, au même niveau, des pratiquantes féminines et des pratiquants masculins. Le chemin est encore très long.

Mais avant de mener de futures batailles, sportives et extra sportives, les filles avaient croisé le fer au Gymnase Elisabeth : ce sont finalement les Stadistes qui sont sorties victorieuses, 36 touches à 29. Félicitations à l’équipe et aux 8 jeunes fleurettistes les plus motivées de la fin de saison parisienne :

Notre Equipe du CEFC, Vice-Championne de Paris M15

Sasha Ayraud
Cécile François
Solveig Germain Castex
Lilou Straebler

Un grand merci à notre invitée venue de Sao Paolo :

Sofia Brasil

Nos adversaires du Stade Français, Championnes de Paris M15

Charlotte Fourier
Bella Moisset
Anouck Thaler

Les garçons, absents du podium, ont néanmoins vécu une belle matinée : ils n’ont perdu qu’un seul match, le 1/4 de finale contre le CEP 4 (Anas Anane, Louis Chapon, Nathan Gregori) sur le score de 36 à 16. Au tableau de 16, Gaspard Medeiros, Rayan Sadli, Sekou Sylla avaient éliminé le CEP 3 (Farès Gasser, Adrien Bourge Quere, Noé Lautridou) 36-23. L’équipe s’est bien remobilisée pour terminer la compétition une belle victoire contre ASR (Xavier Dufreney, Titouan Jordanet Palleau, Thomas Rochoux) malgré quelques errances (36-27) et une victoire sur le fil contre l’équipe de la Tour d’Auvergne 2 (Pablo Arbona, Octave Hay, Antoine Jouary) qui est venue égayer la fin de compétition. Cinquièmes au final, il est toujours plus agréable de terminer sur une note victorieuse. De bonne augure pour la saison prochaine !

“Hasta La Victoria Siempre”

Thomas Fioretti

Crédits Photos : Eddy Patterson Betancourt
Remerciements : Adrien Souyri, notre arbitre du jour, évalué de manière très positive. Merci à notre invitée du Brésil la jeune Sofia. Maestro Guillermo Betancourt, Maître L. Girard et la team Stade Français pour leur disponibilité après le match de championnat. Merci à notre armurier/ supporter Pablo Rey. Un grand merci à Sean Finn Beulz, levé tôt, venu supporter l’équipe m15 & Valence Chapellier, du club des Duellistes, supportrice de son amie Cécile et arbitre de la rencontre amicale! 

Salon Autonomic Paris 2018

with Pas de commentaire

Une partie de l’équipe du CEFC (Maître Eddy Patterson, Thomas Fioretti, notre armurier Pablo Rey, et notre fleurettiste Agnieszka Lubinska) s’est rendu hier matin au Salon Autonomic (Paris, porte de Versailles), en répondant présents à l’invitation de Mme Murielle Van de Cappelle-Siclis & Alain Siclis, pour créer une animation escrime fauteuil au stand de la Région Ile-de-France. 

Le Salon Autonomic Paris 2018 (12,13 & 14 juin) se tient jusqu’à aujourd’hui à Paris au parc des expositions de la Porte de Versailles.  Il s’agit du salon de référence de tous les acteurs du Handicap, du grand âge et du maintien à domicile. De nombreux stands de professionnels, et 25 000 visiteurs étaient attendus sur les 3 jours.

Le CEFC était invité par la vice présidente de la Fédération Française Handisport, Mme Murielle Van de Cappelle, pour animer un stand et une démonstration d’escrime en fauteuil sur le Handifix. Ouvert à toutes & tous, il s’agissait de faire découvrir la pratique aux visiteur.se.s du salon, mais également de communiquer autour de cette pratique de l’escrime. Cela a été une occasion d’aborder les problématiques concrètes, autour des notions de bien être et de plaisir des athlètes pratiquants, mais aussi des contraintes matérielles de notre association et du public nouveau dans une activité que le CEFC met en place pallier par pallier.

Nous sommes très fiers d’avoir pu passer du temps à parler de ses nombreux sujets auprès des élu.e.s et membres actifs de la région et du mouvement sportif et politique, et apprécié la qualité d’écoute des public. De très nombreux curieux s’arrêtaient à notre stand et voulaient absolument faire de l’escrime ! Je dois dire que les explications précises de nos intervenants, ainsi que l’envie montrée par notre équipe, a participé au succès de notre démonstration ! Nous remercions toutes celles & ceux qui ont voulu jouer le jeu en mettant la tenue, et venu.e.s s’initier à l’escrime avec grand plaisir.

Nous avons fait même fait participer notre voisin du stand d’à côté, des handis, et même une déficiente visuelle sur le fauteuil, très à l’aise pour ses premiers pas dans l’escrime.

Nous tenions également à remercier Yohan Peter, athlète de haut niveau licencié aux Mousquetaires de Val d’Europe, qui a participé à l’animation de notre stand en disputant des assauts avec les invités et initiés; il a distillé de très précieux conseils à des débutants… comme à des confirmés. Agnieszka & moi avons eu le privilège et le plaisir de pouvoir disputer un match en 15 touches contre le champion !

Une journée d’action qui nous tenait à cœur et qui permet de mesurer le plaisir de pratiquer l’escrime pour toutes & tous !

Thomas Fioretti

Pour en savoir plus sur le Salon Autonomic : http://www.autonomic-expo.com/autonomic_paris/paris/fr/3-le_salon.html

Remerciements : Mesdames Murielle Van de Cappelle & Alain Siclis pour leur invitation au Salon. M. Karim Benkorba, chef du service des sports de la Région Ile-de-France
Mesdames Isabelle Beauvais & Jeannie Jacques André Coquin pour leur accueil lors de l’animation au stand escrime.

Crédits photos : Eddy Patterson Betancourt.

 

 

“Y a pas de secret !”

with Pas de commentaire

EDJ n°4 & Finale M13 Coupe de Paris

Les deux dernières compétitions de Ligue pour les jeunes ont eu lieu le week-en dernier, les 09 & 10 juin 2018, au Gymnase Elisabeth. Certain.e.s jeunes du CEFC disputaient leur première compétition après l’obtention de leur blason jaune; d’autres espéraient une médaille, voire décrocher la timbale. Toutes & tous, ont une nouvelle fois, montré solidarité et envie.

Samedi 09 a eu lieu le dernier “EDJ” (entraînement des jeunes), le quatrième de la saison sportive. Les rencontres avaient lieu par équipes : de 3 tireurs ou tireuses pour les M11, au fleuret électrique, et des équipes de 2 pour les M9, au fleuret non électrique moucheté. Après les cours du samedi, je fonce au gymnase avec notre arbitre Rayan Sadli pour encadrer nos deux équipes, et régler les changements de dernières minutes. Un jeune tireur du club d’Escrime des Quais de Seine, Itsuki Fontaine, est seul et ne peut s’inscrire sans coéquipiers. Sa maîtresse d’Armes, Annie Legouhy, m’avait donné pour mission de lui trouver des camarades. Les petit.e.s franco-cubain.e.s ont partagé avec simplicité et gentillesse pour cette rencontre. Merci à Céleste Medeiros, Simon Reboul & Yal Rey, pour avoir joué le jeu de manière si spontanée en accueillant ainsi votre compagnon d’armes. Cet esprit d’ouverture et de don est cultivé par les Maîtres du CEFC, et entretenu sur les pistes par nos jeunes, au comportement très souvent exemplaire durant cette saison.Une de nos “pupillette” disputait sa première compétition de fleuret. Nous félicitons Chloé Manaches-Iacovella pour son courage et son état d’esprit positif, son application sur la piste. L’équipe de Chloé, composée de Marianne Pansier et Colin Czernich, termine son beau parcours, après 2 victoires et 1 défaite en poules, à une très belle 8ème place en Division 1 (17 équipes présentes). Bravo !

Notre deuxième équipe, placée en Division 2 après 1 victoire et 2 défaites au premier tour, continuera son joli parcours jusqu’à la finale de la D2, perdue contre Paris Suffren. Une satisfaction et une médaille méritée pour l’ensemble du groupe, mais aussi des nombreuses & nombreux participants des EDJ cette année. Le groupe a fait preuve d’une belle présence cette année avec en moyenne, une dizaine de CEFC inscrits par rencontre. L’apprentissage à la salle, des règles de l’escrime, continue sur ces EDJ, compétitions qui permettent une belle progression aux enfants, et pas mal d’émotions pour les parents et accompagnateurs ! Le cri du ralliement, désormais traditionnel au CEFC, “Hasta la Victoria Siempre” a même été appris par les plus jeunes 😉 De la à les changer en révolutionnaires, il n’y a qu’un pas 😂

Alba Behar-Breitembruch, Joachim Esmiol & Aïdan Le Mercier Raveendranathan, accompagnés par l’habitué Dawoud Diallo, faisaient leurs premiers pas dans les EDJ parisiens. Ils s’en sont très bien sortis et sont repartis avec leur petite médaille de participation. Les organisateurs avaient prévu une médaille d’or pour les présents ayant participé à un, deux, trois ou aux quatre EDJ. Dawoud, a eu l’honneur de recevoir cette récompense ! Lorsqu’il lui a été demandé s’il avait participé à d’autres compétitions de Ligue, Joachim, a au passage joué spontanément sa chance :

-J’ai fait une compétition en Belgique !
– En Belgique? Félicitations ! “

Bien essayé Joachim, mais la “Belgique”, l’épreuve du TJP de Neufchâteau compte pour le Circuit des jeunes Lames, et non pour la Ligue de Paris. Elle compte… pour nous! Pour nos souvenirs, et dans nos cœurs, et dans tous les instants inoubliables vécus depuis cinq ans chez nos amis wallons. Cette expression de tac au tac, ce répondant si vif, est un esprit de malice que nous retrouvons chez nos enfants dès l’entraînement. Si l’ambiance entre nous est aussi bonne sur les pistes, c’est qu’elle est cultivée dans ces voyages et dans cette vie de groupe. Y a pas de secret !

***

Dimanche matin, c’était l’heure les choses “sérieuses” : la Finale M13. Un tournoi où les tireurs garçons du CEFC connaissaient déjà la division dans laquelle ils allaient tirer avant l’épreuve. Gaspard Medeiros & Maxime Spanoudis étaient en D1. Pablo Duprat Frias & Oskar Schreck en D2. Les autres CEFC, Gwen Liam Beulz, Joachim Bouffier, Alois Cariou, Jean Cortès & Christian de Reviers étaient en D3. Très solidaires entre eux, les jeunes n’hésitent pas à se réunir à la pause où le bilan est mitigé pour tous (entre 2 Victoires & 1 victoire). Il faut positiver et encourager ce groupe “benjamin”, catégorie absente du programme l’an dernier. Le groupe a fini par trouver ses marques et prendre du plaisir en compétition.

Contraints de s’affronter dès le premier tour, Gaspard et Maxime se retrouvent à 7 partout. Un parade ratée par Maxime est à un souffle d’éliminer notre petit gaucher. Mais c’est finalement Gaspard qui élimine ‘Max’. Cruellement battu (8-2) par un autre Maxime, Dubreuil du CEP, Gaspard termine 7ème de la D1, Maxime 10ème. Il n’est jamais agréable de se battre contre des camarades, et l’agressivité, technique de combat non naturelle chez les CEFC, est dure à trouver face aux copains. Gwen Liam & Alois sont placés dans la même poule; idem pour Christian qui croise la route de Joachim. Pablo, dans une poule relevée, se révolte et gagne 1 assaut, après des débuts difficiles. Alois, très déçu après son élimination en 1/4 de finale de la D3, est réconforté par son grand copain Pablo. Gwen Liam & Christian passent également le premier tour de tableau, et sont également sortis en tableau de 8. Jean, vit lui une compétition plus difficile, marqué par la casse de son embase et de son arme ! Quand ça ne veut pas, ça ne veut pas ! Oskar a signé un résultat en trompe l’oeil, 9ème de la D2, mais auteur d’un excellent match de tableau, qu’il perd sur quelques erreurs évitables… Joachim, lui, signe la perf’ du jour. Victorieux de deux assauts en poules, il franchit un à un les obstacles du tableau jusqu’à la demi finale de la D3, battu par un escrimeur gaucher, esquivant le combat et tout en contre. Il a été soutenu  jusqu’au bout par la petite troupe des éliminés et par une alliée familiale de marque, la championne de l’équipe de France junior Alice Recher ! L’esprit victorieux d’Alice a insufflé une énergie supplémentaire, une envie de dépassement de soi, et cela a porté notre élève. Je profite de la présence d’Alice, qui a des mots pour nos plus jeunes, y compris pour l’une de nos jeunes arbitres du jour, Cécile François.

Si vous voulez des résultats, il va falloir s’entraîner ! Y a pas de secret !

Un message, de sérieux et de rigueur, certes, mais aussi, une leçon de générosité pour nos tireuses & tireurs : donnez pour recevoir; jouez le jeu à l’entraînement pour tenter de gagner en compétition; répétez les erreurs pour le corriger. Une invitation à retenir, champions ou pas, débutants comme confirmés, loisirs comme compétiteurs.

 

L’envie, les deux benjamines l’ont eu cette année, elles qui ont disputé presque toutes les compétitions du calendruer. Solveig Germain-Castex & Aida Khellaf, sont les premières à répondre présent lorsqu’il faut aller au combat. Cette assiduité sur les pistes parisiennes et franciliennes est récompensée, par une médaille du tableau B pour la moins expérimentée des deux, Solveig, dont la qualité d’écoute et d’application peut l’amener plus haut. Aida, 1ere du classement après une poule remarquable, flanche lors de son premier tour, la faute à un non-match, et un bras pris d’une soudaine tétanie. 7ème, elle repart avec quelques pleurs, et une médaille. Elle continue d’apprendre et arrivera à l’évidente conclusion qu’il faut allonger son bras et se fendre pour toucher son adversaire. On l’a déjà répété : Y a pas de secret.

Résultats “Coupe de Paris M13”
Aida Khellaf 7ème, Solveig Germain-Castex
D1 : Gaspard Medeiros 7ème, Maxime Spanoudis 10ème
D2 : Oskar Schreck 9ème, Pablo Duprat-Frias 11ème
D3 : Alois Cariou 6ème, Gwen Liam Beulz 7ème, Christian de Reviers 8ème, Jean Cortès 18ème.

Thomas Fioretti

 

Remerciements : les groupes M13-M15 du mecredi & samedi pour leur bonne humeur à l’entraînement et en compétition
Un grand merci à nos abitres lors de ces deux journées complètes : Adrien Souyri, Rayan Sadli & Cécile François, observés et évalués très favorablement dans leur notes de formation.
Nos accompagnatrices et accompagnateurs des jeunes, qui soutiennent notre projet sportif. 

Crédits photos: Olivia Esmiol, Lysiane Le Mercier, Gaëlle Laran, Frédéric Medeiros, Sedik Khellaf, Damien Behar.

Fêtes des Jeunes 2018 : la valeur des médailles

with Pas de commentaire

– Je ne comprends pas, coach… Vous aviez gagné deux médailles d’or. Vous étiez comblé.
– Derice… Gagner une médaille d’or c’est quelque chose de fabuleux. Mais si tu ne vaux rien sans ta médaille, tu ne vaudras pas mieux avec.
– Coach, quand est ce que je saurai, ce que je vaux? 
– Quand tu franchiras la ligne d’arrivée, tu le sauras.”

Cool Runnings (Rasta Rocket, John Turtletaub, 1994)

***

Le CEFC était fièrement représenté ce week-end lors de la Fête des Jeunes, épreuve nationale minimes aux 3 armes, organisé par le Cercle d’Escrime d’Henin Beaumont et la Fédération Française d’Escrime à l’Espace François Mitterrand d’Hénin-Beaumont. Les athlètes Cécile François & Rayan Sadli, accompagnés des capitaines de route Maîtres Donatella, Eddy & Thomas sont revenus la tête haute du Nord de la France. Récit de deux journées sportives et humaines mémorables en compagnie des parisien.ne.s.

Le départ des escrimeuses & escrimeurs parisiens se fait vendredi soir, direction le Pas-de-Calais et le stade François Mitterrand, déjà visité par notre délégation pour la répétition générale du mois de mars, la 1/2 finale interzone. La particularité de l’épreuve “Fêtes des Jeunes” est de réunir dans une même compétition les trois armes, filles & garçons, sur un week-end d’une folle intensité. Le samedi, l’escrimeur.se représente les couleurs de son club; le dimanche est dédié à la compétition par équipes : les 4 meilleur.e.s escrimeur.se.s de chaque Ligue d’Escrime sont sélectionné.e.s sur leurs résultats et leur potentiel, pour représenter sa région. Cette année, le CEFC a eu l’honneur d’être doublement convié au banquet : sur les pistes tout d’abord, et ce dans les deux épreuves chez les garçons et chez les filles, en individuel et par équipes, ce qui n’était jusqu’alors jamais arrivé. Cette qualification constitue déjà en soi une performance sportive historique pour le CEFC. L’impact sportif est renforcé cette année par la présence des encadrants, choisis pour guider deux équipes vers le succès : les Maitres Donatella & Eddy, respectivement en charge de l’équipe fleuret garçons Paris 2 (Stanislas Guerrand de Paris TA, Tam Gougault de Paris CEP, Rayan SADLI, CEFC & Sadio Traoré, Paris CEP) et de l’équipe fleuret garçons Paris 1 (Wael Abdeljalil, Paris CEP, Neil Abidi, Paris CEP, Jacob Begley, Paris TA, Nathan Gregori, Paris CEP). J’avais également eu la responsabilité d’encadrer les filles du fleuret Paris 1 à l’épreuve inter-ligue de St Germain-en-Laye, préparatoire à la fête des jeunes (Charlotte Fourier, Paris Stade Français, Cécile FRANÇOIS, CEFC, Suzanne Lenfant-Koenig, Paris CEP, Victoire Marcaillou, Paris TA, emmenées par Maître Vincent Rémy, Paris TA).

Le décor était donc connu d’avance pour la deuxième bataille du Nord. La salle principale avec les pistes podiums et les gradins, comme chez les “grands”, retransmettait un streaming en direct; les annexes, plus ou moins éloignées l’une de l’autre, et l’immense “tennis club”, glacial au mois de mars dernier, étouffant dimanche dernier. Un décor qui cette fois ci, rappellera de mauvaises sensations à Rayan Sadli, défaillant samedi lors de l’épreuve individuelle. Il est une lapalissade de dire que les compétitions se suivent et ne se ressemblent pas. Un lieu est parfois chargé de souvenirs, bons ou mauvais, pour l’athlète -dont l’hypermnésie confine parfois à la superstition. Dans cette arène de tennis aux courts bleutés, Rayan aura tout connu. La froideur d’un dimanche matin sans réussite en mars 2017, la malice et l’audace d’une poule merveilleuse en mars dernier, et à nouveau la terrible tension d’un premier championnat où le stress retient le bras, paralyse les jambes, cloue les envies sur place. Le sport est cruel, et l’on ne peut tous s’empêcher de dire que tout cela est injuste. Rayan qui a si bien travaillé, ne peut ce jour-là se dépasser. Il vit alors un de ces moments de sport où l’enjeu prend le pas sur le jeu, et fait basculer les destins vers des trajectoires contraires. Il ne signe qu’une seule victoire en poule. Insuffisamment libéré lorsqu’il entame le tableau d’élimination directe, il s’avère impuissant à placer ses attaques face aux contres rapide son adversaire Tom Mottion (Bourg ECB), vainqueur 10 touches à 5. 87ème après les poules, Rayan termine à une triste 89ème place, photographie de son niveau du jour, mais peu révélatrice de sa vraie place, et qui dit encore moins du courage, ni du cœur énorme du jeune homme.

Amateur de tennis, je sais que nous sommes en pleine période de Roland-Garros. D’humeur badine, j’imite quelques gestes de tennis et m’amuse avec Cécile avant l’échauffement de son match d’élimination directe. Je me dis qu’Il faut rassurer nos tireurs comme on peut, tendus par l’événement. Maître Eddy, Dona & moi tentons quelques blagues (les plus pourries sont toujours les miennes, n’est-ce pas Rayan?) pour dérider le jeune franco-cubain, sans succès. Auteure d’une poule inhabituellement terne (3 victoires & 3 défaites), Cécile aborde avec une confiance modérée son match de tableau contre la melunaise Daphné Lovera. Revenue, après une entame moyenne, à 7-6, elle cède au final sur le score de 10 à 7. Le sort a décidé de dresser sur sa route, par trois fois lors des échéances décisives, une fleurettiste du Cercle d’Escrime de Melun Val-de-Seine. Trois fois, Cécile est s’est approchée de la victoire. Si loin, si proche, Cécile termine à la 67ème place d’une compétition qui lui a complètement échappée.

Accompagnés de Martine & Didier, les parents de Cécile, ainsi que Claire sa sœur aînée, et Valence Chapellier, escrimeuse des Duellistes venue encourager les copines de Paris-  l’équipe des Maîtres et des athlètes accuse le coup quelques minutes après la défaite. Mais notre discours d’après match se veut re-mobilisateur et optimiste. Nous nous souvenons alors du chemin parcouru, lorsque nos jeunes butaient sur la qualification à cette grande “Fête”. Car il s’agit autant d’un titre de champion de France “officieux” que l’épreuve décerne, qu’une invitation pour les petit.e.s champion.ne.s en herbe. La défaite n’est jamais agréable, mais je rappelle à Cécile & Rayan que celle ci est aussi chimérique que la victoire. Avec ou sans médaille, nos deux brillants espoirs ont franchi la ligne d’arrivée. Nous savons toutes & tous, la valeur qu’il faut accorder à cette histoire.

***

Après une bonne nuit de sommeil, les escrimeur.se.s et Maître.sse.s d’armes devaient se relancer. Le bilan des parisien.ne.s était contrasté : Les fleurettistes garçons et sabreuses dames bien placés, mais pas gagnants (4 garçons terminent dans les 16 premiers 5ème, 7ème & 9ème & 13ème, 2 sabreuses dans les 16), une vice championne à l’épée (Chloé Ossart, du PUC) et le fleuret dames en déroute (aucune fille dans le tableau de 32), du bon chez les épéistes (Saillant du PUC 16ème, Poli du CSPSE 18ème). Je fais passer le mot auprès des filles des trois armes, très solidaires les unes avec les autres: il faut redonner confiance à l’équipe du fleuret dames, sous le coup de la contre performance de Victoire Marcaillou diminuée à cause d’une blessure et remplaçante dimanche (Victoire jouera un rôle fondamental auprès des filles et insufflera un air … de Victoire ;). Les cop’s de l’épée, lors de la finale de Chloé, Mahault, Julie & Kim, et les fleurettistes Malia, Valence, Marine jouent parfaitement leur rôle de supportrices. Leur attitude exemplaire tout au long du week-end, vaut pour nous toutes les médailles et les honneurs !

Dimanche est un autre jour. Au fleuret, Les filles de PARIS 1 ont un coup à jouer et une médaille de bronze acquise l’an passée à remettre en jeu, et pas gagnée d’avance. Transparente lors de l’épreuve individuelle, Suzanne montre tout au long de la journée un orgueil de championne, une combativité phénoménale. Charlotte a oublié sa performance de la veille. Cécile, sérieuse, concentrée et disciplinée, se met au niveau de ses équipières. Les filles expédient leurs deux premiers matches (36-11, 36-15) sans faire preuve d’arrogance. Le chef d’oeuvre intervient au tableau de 8.

Les provençales, Vasile, Baila, Lauria sont redoutables sur le papier. L’équipe du sud, a des allures internationales : la marseillaise Clarice Baila est accompagnée d’une tireuse italienne, Maria Vittoria Lauria, et d’une fleurettiste roumaine, Alecsandra-Karina Vasile, victorieuse de la Fête des Jeune 2017. Les étrangères et étrangers sont autorisé.e.s à participer à l’épreuve individuelle, ce qui fait de la Fête des Jeunes un championnat national unique, ouvert sur le monde. En bout de piste sur le banc, pour accompagner ces trois jeunes filles, une figure historique de l’escrime internationale y est assise : l’italien Giulio Tomassini, ancien entraîneur de la Nazionale italienne, et des légendes du fleuret Giovanna Trillini & Valentina Vezzali, multiples championnes du monde et olympique. Le “maestro” entraîne désormais dans le Vaucluse pour l’Association d’Escrime Avignonnaise, avec une passion et une science intacte. Ce chemin de retour vers les jeunes en dit long de la modestie du champion, capable, une fois tous les titres remportés, de retourner vers la formation et l’apprentissage.

Tu fais pas le poids face à moi!

Confiantes, les filles se subliment. Suzanne neutralise la jeune transalpine (4-2) lors du dernier relais. Cécile étouffe Baila (7-0); Charlotte fait également le boulot (4-4 contre Baila) puis brille (4-2 contre Lauria) après un accroc contre Vasile (1-7). Bruyant et tout en applaudissement près des barrières, je m’arrête quelques secondes pour observer le match de Cécile contre Vasile, perdu au score (5 touches à 4), mais gagné dans l’esprit du relais.

Plus tard dans la journée, je me tourne vers Cécile:

“-Hé tu as gagné la ‘championne’ de 2017.
– Bah, non j’ai perdu : 5-4 !
– Mais tu as gagné le relais en marquant tes 4 touches, et l’arbitre a demandé de vous saluer et de passer à la suite. Donc tu as gagné l’assaut”.

Paradoxe de la relève par équipes, où l’escrimeur.se doit tout faire pour donner l’avantage et marqué de 4 en 4 ou de 5 en 5, les touches pour que l’équipe arrive à 36 ou 45. Paradoxe d’un sport, individualisé à l’extrême, où la leçon collective tient une place fondamentale, et où la culture du match par équipes est tellement appréciée et savourée, dès le plus jeune âge. Paradoxe du combat au fleuret, où il faut être capable d’accepter d’être touché pour toucher, de prendre le risque d’être pris pour attaquer, de donner sans compter pour atteindre son but. Cécile, au delà du score, avait alors l’attitude parfaite, dans ces instants rares où tout fonctionne, suspendus dans le temps, remplis de rage et d’émotion.

Battues lors de la demi-finale, les parisiennes terminent leur parcours avec la médaille de bronze de la N1 autour du cou, comme lors de l’édition 2017. Je fais remarquer aux capitaines de Paris, que le podium dames est parfaitement identique au résultat de l’Inter-Ligue il y a deux semaines : CRETEIL 1 1er, IDF OUEST 1 2ème, & PARIS 1 3ème. Joli clin d’oeil, pour une domination francilienne impressionnante !

Les fleurettistes parisiennes sur la 3ème marche du podium
(en compagnies des Lyonnaises, 3ème ex-aequo)

***

Du côté des garçons, Rayan avait à cœur de se remettre en jeu lors des matches par équipes. Connaissant bien le fair-play et la classe du jeune homme, il ne s’agissait pas d’une “revanche”. L’esprit de contestation ou d’allure négative, ne font pas partie de l’arsenal du jeune franco-cubain, dont les valeurs collent de manière si admirables aux nôtres. la ‘Maestra’ Donatella a la lourde tâche de faire bien fonctionner l’équipe, composée de Tam & Sadio du CEP, de Stanislas de la Tour d’Auvergne, et de Rayan, qu’elle connaît déjà si bien. Le premier match contre les Lyonnais 2 (BLANC Gaspard, DE BELVAL Jean Baptiste, JOCTEUR MONROZIER Henri, PRORIOL Hugo) est dominé de peu par les Rhôdaniens (36-28). Maigre consolation sportive pour nos parisiens, reversés en N3, leurs adversaires remporteront la finale N2 contre l’équipe de la Côte d’Azur. Réaction attendue et confirmée lors du match suivant, où nos amis battent les languedociens 36 touches à 20. Nerveux, ils terminent leur parcours au tableau de 16 contre Franche Comté (BOBILLIER Clement, GIRARDOT Emilien, SICARD Emilien, RVIDAL Louis) battus de peu 36 touches à 29. Une très honnête 21ème place acquise par l’équipe de “Capitaine Dona” et Rayan Sadli, dont l’attitude sur et en dehors de la piste peuvent le rendre très heureux de son parcours cette année. Au delà du résultat, tout comme sa camarade, nous sommes fiers d’avoir dans nos rangs des jeunes d’une telle valeur, beaux sur la piste, respectueux des règles et des adversaires, allant de l’avant en se remettant en question, acceptant avec humilité leurs échecs et leur succès.

***

Maître Eddy Patterson avait la mission d’amener PARIS 1 vers les sommets. Une performance qu’il a failli atteindre avec son équipe, vaincue par seulement 2 touches d’écart en 1/2 finale de la N1, battus par LYONNAIS 1 (FOURNIER Noe, LARDY Gautier, RUIS Marceau, SPICHIGER Adrien, finalement vainqueurs de la compétition). D’abord largement meneurs (20 touches à 8), les parisiens perdent le fil du match suite à la désormais célèbre (de plus en plus en escrime !) “remontada” du vice-champion individuel Adrien Spichiger, vainqueur de son relais 15 touches à 4 contre Neil Abidi. Le coup est rude pour les jeunes, mais aussi pour le Maître Eddy, que je tente de réconforter à la fin de la compétition. Ancien compétiteurs de haut niveau, mes collègues Maître Eddy & “Dona” étaient venus pour gagner ! Tourné aussi vers la “gagne”, je leur assure que nous avons remporté ce jour là bien plus que deux médaille de bronze.

Thomas Fioretti

 

Tous les résultats sont disponibles sur : http://evenementsescrime-ffe.fr/fdj/competition/resultats/

Remerciements : 
Famille François, Famille Sadli.
Le Cercle d’Escrime d’Henin-Beaumont et ses bénévoles, pour l’accueil et l’organisation du tournoi. Un grand merci à tous les arbitres, sans qui l’organisation des compétitions d’escrime n’est jamais possible

Les escrimeuses & escrimeurs parisiens, les jeunes sportifs venus se battre avec courage lors de cette épreuve.
Les jeunes partenaires d’entraînement de Cécile & Rayan, qui ont contribué à leurs excellents résultats ces derniers mois.
Aux Maîtres & éducateurs qui encouragent chaque jour la formation des jeunes.

Crédits photos : Christophe Blanquart, avec l’aimable autorisation de la FFE; Didier François, Eddy Patterson Betancourt

1 4 5 6 7 8 9 10 13