STAGE de la Toussaint : activités et fermeture du CEFC pendant les vacances

with Pas de commentaire

Cher.e.s adhérent.e.s , Chers parents,

Escrimeuses, Escrimeurs,

Le CEFC ne dispensera pas ses séances d’escrime habituelles pendant les vacances de la Toussaint. La reprise des cours d’escrime débutera le lundi 04 novembre 2020 avec le cours d’épée pour les M15 à M20.

Le club est néanmoins ouvert :

  • samedi 19 octobre 2019 de 9h30 à 16h. Les cours M7, M9, M11, M13, & M15-M17 seront assurés et ont bien lieu au Gymnase Gambetta.
  • Les cours d’escrime de Bercy auront également bien lieu vendredi 18 octobre 2019 de 17h à 19h30

Stage de la Toussaint :

  • La salle Gambetta sera exceptionnellement ouverte au stage de la Toussaint les 21, 22, 23 octobre 2019. Le programme va vous être envoyé et sera en ligne dans les prochaines heures.

Pré programme à télécharger à cette adresse
M9-M11-M13
Lundi 21 octobre 2019: 10h – 12h
Mardi 22 octobre 2019 : 10h – 12h
Mercredi 23 octobre 2019 : 10h – 14h (regroupement toutes catégories)

M15 à M17
Lundi 21 octobre 2019: 12h30 – 15h
Mardi 22 octobre 2019 : 12h30 – 15h
Mercredi 23 octobre 2019 : 10h – 14h (regroupement toutes catégories)

Lièvres & Tortues

with Un commentaire

“Il partit comme un trait ; mais les élans qu’il fit
   Furent vains : la Tortue arriva la première.
   Eh bien, lui cria-t-elle, avais-je pas raison ?
              De quoi vous sert votre vitesse ?
              Moi l’emporter ! et que serait-ce
              Si vous portiez une maison ?”

Jean de La Fontaine, (10, Livre VI)

La saison compétitive des jeunes escrimeur.se.s du CEFC a démarré dimanche 29 septembre dans la grande Halle Georges Carpentier (Paris 13). Toujours en apprentissage, nos petit.e.s CEFC, déjà habitué.e.s aux sorties dominicales, réalisent une petite idée du chemin à parcourir et continuent de tracer leur propre voie.

  • Le goût de la victoire (M15 Fleuret, Dimanche 29 Septembre 2019, Halle Carpentier)

Les M15 ouvraient leur saison dimanche dernier à la Halle Carpentier, qui accueillait, en ce week-end du 28-29 septembre, le “Lutetia”, important tournoi national d’épée junior. Impressionnés par le gabarit des athlètes à leur arrivée dans la halle d’escrime, Adam & Roméo se demandent si ils ont atterri au bon endroit. “Mais on va tirer contre eux ???” me demande, interloqué, Adam. Une inquiétude vite dissipée lorsque j’explique aux moins expérimentés que la compétition ne regroupe que des jeunes de leur âge. De leur âge, mais pas forcément de leur taille, et c’est exact que les différences peuvent être importantes d’un.e jeune à l’autre. Adam, toujours, découragé par la robustesse de certains adversaires de sa poule, trouve pareille excuse pour minimiser l’impact de ses défaites. Il comprendra par la suite, qu’il pratique une discipline où le maniement de l’arme et sa stratégie primeront la plupart du temps sur la force physique. Roméo, débutant placé d’emblée sur la piste “podium”, est d’abord intimidé par l’événement, puis heureux de pouvoir combattre avec ses armes. La présence d’un jeune escrimeur, lors de sa grande première, est une éclosion dont tout éducateur peut se réjouir. L’assiduité à l’entraînement se transforme en volonté d’en découdre, et un pas est réalisé, une continuité, un fil qui relie le plaisir de s’entraîner avec les copains et la bagarre du dimanche.

Pablo, Maître Eddy & Thomas, Alois

Il est encore trop tôt pour les autres anciens, qui n’ont pas “siempre” trouvé la “victoria” au bout de leur pointe. Pablo, Gwen Liam, Alois ou Pierre, vivent parfois des matinées difficiles. Mais leur courage, leur envie, donnent à la photographie d’ensemble une couleur d’ensemble bien plus heureuse qu’une feuille de résultat.

Les plus déterminé.e.s de nos M13 (les 2ème année surclassé.e.s, né.e.s en 2007) sont aussi allés faire un tour à l’étage supérieur. Bien en a pris à Théodore et Astahan (2 Victoires en poules) et également à Yal (3 victoires) de faire le chemin jusqu’à la porte d’Ivry. Les “petit.e.s” Camille et Céleste étaient présentes pour s’aguerrir et prendre de la confiance.

Christian & Gaspard ont été les plus sereins. Le premier, qui découvre la catégorie M15 a étonné par son calme : 4 Victoires en poules. Le second, a désarçonné… par son trop grand calme. Mais après tout, pourquoi s’énerver lorsqu’on gagne 5 matches sur 6? Il était donc écrit que les deux stoïciens allaient se retrouver : c’est Gaspard qui l’emporta sur une “bulle” (10-0), sans discussion, mais aussi sans vrai combat. Après cette victoire facile, s’annonçait pourtant l’avis de tempête et, combat il y a eu, contre le costaud Antoine Da Silva. 4 touches contre 10 pour son adversaire du jour. La logique du classement était respectée. Mais la prochaine fois, pour traverser les orages, mieux vaut déjà sortir équipé.

C’est la bonne humeur qui doit gagner à la fin !

Les filles ont démarré leur compétition au moment où la halle se vidait petit à petit. C’est donc des tribunes vides qui ont accueilli la victoire d’Aida, qui commence sa saison 2019 tambour battant : 5 victoires en poules. Le chemin inverse de celui de Solveig, qui ne se décourage pas du tout. La veille, dans cette même salle, sa connaissance de l’escrime et son sérieux lui ont permis d’obtenir son examen pour entrer en formation de jeune arbitre interdépartementale. Une autre forme de victoire, pas uniquement liée à la place d’un sportif sur un podium, ou à la couleur d’une médaille : nos jeunes escrimeur.se.s réalisent qu’un moment décisif peut se concrétiser autrement qu’en compétition, différemment d’un affrontement sur la piste.

Aida et les filles M15 de la ligue de Paris

Le goût d’une victoire peut aussi être doux-amer. Menée 9 touches à 1 face à une adversaire largement supérieure, notre grande Louise donnait tout. Sur une attaque de la dernière chance, et faisant reculer son adversaire, Louise n’aura jamais le temps de tenter sa chance. Arrivée au bout de la piste, la jeune Morgane s’écroule. Elle ne se relèvera pas et c’est en pleurs, sur une civière qu’elle quittera la piste. On lui souhaite un rétablissement rapide.
Déstabilisée par une victoire qu’elle n’aurait jamais du obtenir, Louise culpabilise. Lors d’un changement de fil de corps lors de son match suivant, elle et moi avons encore en tête l’incident du match. Aux premières loges, la jeune fille est restée de longues minutes auprès de Morgane. “C’est pas juste, j’avais perdu“. Le sport, en général, et l’escrime en particulier, ne récompense pas toujours justement les athlètes. La justice du sport s’exprime quand elle le doit. D’un point de vue comptable, le gagnant final a gagné parce qu’il a remporté ses matches d’une touche de plus, au moins. D’un point de vue tout à fait symbolique, le gagnant final est parfois ailleurs que sur le podium. Lorsqu’il conserve l’attitude et remporte la mise, c’est qu’un véritable champion s’exprime. Gagner et perdre s’apprennent, comme dans toute discipline mettant en jeu des points. “It’s an unfair game” dit du baseball Brad Pitt dans Moneyball (Bennett Miller, 2012). Si l’escrime renvoie parfois cette impression, la noblesse de son essence donne néanmoins parfois au vaincu des airs de grandeur. La victoire et la défaite prennent alors un goût différent, qu’il convient à chacun de savoir dissocier.

  • Le goût du jeu (CID n°1 M13, Salle d’Armes de Montparnasse)

Comme les M15, les M13 ont lancé les dés pour la première de la saison, dans la salle d’armes de Montparnasse. Les “benjamin.e.s” du CEFC appartiennent à cette catégorie entre deux âges, où l’enjeu de classement assez faible, ne doit jamais prendre le pas sur la règle, son esprit, et le fair play qui va avec. 9 Garçons 7 filles, 4 arbitres, 2 “coaches”, 0 médailles. Les chiffres sont durs, les chiffres sont beaux : on peut leur faire dire ce que l’on veut. Ce que les chiffres ne pourront jamais dire en revanche, ce sont les grands moments où les enfants, perdants ou gagnants, sortent valorisés par leur présence et leur prestation. En division 3, Théodore et Simon R. s’inclinent en 1/4 après des poules intéressantes (2 Victoires). Valentin, après deux années sans escrime, retrouvait avec une grande fraîcheur les pistes parisiennes; sans vaincre mais pas sans esprit gagnant!
Dans le deuxième wagon, un Mathias combatif et sérieux (3 victoires) un Colin, positif, plutôt en forme (3 victoires en poules) et un étonnant Noé (1 victoire dans le sac en poules mais un joli succès 8-6 contre un adversaire mieux classé) ont assuré leur présence dans le milieu du classement (dans les 32). Un parcours un peu similaire pour Simon P. , à l’aise quand le match devient plus long (1 v en poule et une belle victoire au tableau d’entrée). Astahan, le jeune frère de Sekou, , nouvel arbitre en formation pour le CEFC, a réussi la belle performance du jour en poules 4 Victoires. Frustré par son combat et d’habituels problèmes comptable des touches, il termine à une bonne. Enfin Yal, auteur de 3 victoires en poules, est le seul M13 du jour à franchir deux tours de tableau, et termine à une très honnête 16ème place.

Petit.e.s et grand du CEFC après la compétition des garçons

Les filles, ont souvent pris l’habitude de rester groupées, sur la piste et sur la feuille de résultat : 11ème, 12ème et 15ème : Céleste, Camille & Lilly se suivent et ne se lâchent plus ! En Division 3, Maylis passe de peu à côté d’un joli coup mais perdra au tour suivant contre une camarade CEFC, Caitlin (2 victoires en poules), qui battra à nouveau une camarade du samedi dans une très belle rencontre d’escrime, Caroline, 8 touches à 7. Plus à l’aise sur des matches long, elle atteint la “petite petite” finale, perdue de peu 8 à 5, jusqu’à la 17ème place. Honneur à la plus jeune du groupe Pénélope, 16ème du classement, et dans son élément chez les “grandes petites”.

Le CEFC vous salue bien !

***

Inutile de tirer des bilans après moins d’un mois d’entraînement. Le CEFC se développe : ses 230 membres ne participent pas tou.te.s aux compétitions. Et les participant.e.s ne survolent pas les compétitions. Notre nouvelle licenciée sénior, Mariore Manneville, déjà de retour sur les pistes à Antony et Valence, a voyagé seule sans connaître la gloire, mais elle sait parfaitement que lièvres, comme tortues, en portant sur son dos le sac de la défaite ou le sac de la victoire, tous doivent d’abord franchir la ligne d’arrivée pour savoir qui ils sont réellement.

Thomas Fioretti

Résultats M15 :
Filles (23 classées)
Aida Khellaf, 1ère de la compétition
Solveig Germain Castex, 22ème
Céleste Medeiros : 19ème
Louise Mercier le Quéllec 16ème
Camille Réguigne Grancher : 20ème

Garçons 49 classés
Adam Belkhiri Raynal 46ème
Gwen Liam Beulz 43ème
Alois Cariou : 29ème
Christrian De Reviers : 21ème
Pablo Duprat 35ème
Pierre Hacquard : 49ème
Théodore Gouzik 36ème
Gaspard Medeiros : 13ème
Yal Rey : 31ème
Roméo Tomat : 48ème
Astahan Sylla : 33ème

Résultats M13
Filles (24 classées)
Maylis Breton : 19ème
Lilly Faucheux : 15ème
Céleste Medeiros : 11ème
Pénélope Mairie : 16ème
Caroline Malvoisin : 22ème
Camille Réguigne Grancher: 12ème
Caitlin Schott : 18ème

Garçons (51 classés)
Colin Czernich : 22ème
Mathias Fourcade : 24ème
Théodore Gouzik : 38ème
Valentin Jarry : 50ème
Noé Pernin : 32ème
Simon Portal : 31ème
Simon Reboul : 40ème
Yal Rey : 16ème
Astahan Sylla : 25ème

Remerciements :
Nos arbitres M13-M15 : Rayan Sadli, Ruben Rey, Adrien Souyri, Sekou Sylla.
Notre accompagnateur M13, Pablo Rey, présent auprès des jeunes escrimeur.se.s. Merci aux parents venus encourager les jeunes du CEFC.
Crédits photographiques : Donatella, Thomas, Nicolas Czerniche et un grand merci à Marie de la Tour d’Auvergne pour les photographies des jeunes sur l’épreuve M15 de la Halle Carpentier

Rentrée 2019 : Permanences du CEFC

with Pas de commentaire

Nous vous informons de la tenue de permanences de rentrée du CEFC du 02 au 07 septembre 2019. Nous vous accueillons à la Salle de Gambetta :

  • Lundi 02 septembre de 18h30 à 20h30
  • Mercredi 04 septembre de 16h à 20h
  • Jeudi 05 septembre de 18h30 à 20h30
  • Vendredi 06 septembre de 17h30 à 20h30
  • Samedi 07 septembre de 09h30 à 15h

Nos cadres seront présent.e.s pour finaliser les inscriptions, les locations de tenues et essayages, documents administratifs pour compléter votre inscription (certificats médicaux, auto-questionnaires, tarifs CAF etc.). Nous sommes également là pour répondre à vos questions !

La reprise des cours d’escrime est fixée au lundi 10 septembre 2019.

Lors de votre inscription pensez également à louer votre tenue à moins bien sûr que vous ne l’ayez déjà.
Pour toutes celles et ceux qui ont oublié de louer les tenues d’escrime, vous pouvez les réserver en ligne dès à présent en cliquant sur les boutons ci dessous :

Le kit premières touches concerne seulement les plus jeunes (les m7) ; à partir de 7 ans accomplis il faut en revanche une tenue blanche pour la pratique de l’escrime.
Une caution de 100 ou 300 euros par chèque est demandée

Ne tardez pas à vous réinscrire !

Cette année encore nous devons faire face à une très forte affluence. Au 28.08.2019, le CEFC comptabilise déjà 124 adhérent.e.s pour la nouvelle saison 2019-2020. Rendez vous sur la page dédiée au inscription, avec la possibilité de payer en ligne via notre nouvelle plateforme HelloAsso https://cefc.fr/inscription-au-club/

Le Beau Danube Bleu

with Pas de commentaire

À moins d’un an des Jeux Olympiques 2020 (Tokyo, 24 juillet – 9 août 2020), l’équipe de France d’Escrime a réalisé d’excellents mondiaux à Budapest en juillet dernier, marqués par les titres du fleurettiste Enzo Lefort, et des épéistes hommes. Dominés par la Russie, (7 médailles, 3 titres), ces épreuves ont été surtout le théâtre de matches extraordinaires, qui deviendront peut être un jour des classiques de l’escrime internationale.

la joie collective du clan tricolore après le succès d’Enzo Lefort au fleuret

Assez peu médiatisée, l’escrime a pourtant d’indéniables atouts à faire valoir. Sport de mouvement et de combat, l’extrême technicité, la rapidité gestuelle, ainsi que la complexité des règles, rendent la captation parfois difficile, et la lisibilité peu évidente pour le spectateur. Les initié.e.s, passent davantage temps à discuter l’interprétation des touches, qu’à en apprécier la qualité.

Nombreux.ses sont celles et ceux qui essaient d’en capter, sinon l’essence, la magie, la beauté, parfois la violence d’un combat armé, autrefois martial. La plupart de ces vidéos transmettent surtout l’image d’un ballet entre deux sportifs, lames virevoltantes et déplacements vifs, loin, très loin de notre pratique d’amateurs éclairés. D’une remarquable qualité promotionnelle, ces images esthétisantes de haut niveau, avec de sportifs de haut niveau, ne disent pas tout de la nature élémentaire du combat sportif : devoir marquer une touche de plus que l’adversaire en face de soi.

Escrime au ralenti (FIE Fencing Channel, Youtube)

De l’efficacité, l’équipe de France en a manqué lors de la première journée. Il s’en est fallu de peu que la jeune épéiste Coraline VItalis (24 ans) ne décroche la première médaille du groupe France, et sa première breloque mondiale. 5ème de l’épreuve, place exceptionnelle mais invisible, elle signe néanmoins le meilleur résultat bleu du jour. Le titre mondial est revenu à une autre habituée des pistes françaises, la représentante du Brésil Nahtalie Moellhausen, récompensée pour sa ténacité et son immense volonté.

Le lendemain, deux surprises frappent le clan tricolore, une bonne et une moins bonne : l’élimination cruelle de Yannick Borel en 1/4 de finale (5ème, comme sa compatriote Vitalis), est une déception pour le meilleur de nos épéistes. Les escrimeur.se.s français.es vont néanmoins connaître le bonheur d’ouvrir le compteur médaille avec l’argent, inattendu et remarquable, de la jeune fleurettiste francilienne Pauline Ranvier. Formée à Paris et licenciée au club de Melun Val-de-Seine, l’escrimeuse de 25 ans vit une journée de rêve après une qualification tranquille (5V sur 5 en poules). Après deux matches bien menés et accrochés contre Fanny Kreiss (Hongrie) et Yuka Ueno (Japon), Pauline Ranvier réalise une performance de choix en battant l’italienne Arianna Errigo, double championne du monde individuelle. Elle s’incline de peu, en finale, contre la grande Inna Deriglazova (Russie), qui remporte son 3ème titre mondial consécutif.

La dernière journée des épreuves individuelles va réserver des émotions folles : honneur aux dames avec la superbe victoire de l’Ukrainienne Olga Kharlan, qui elle aussi empoche sa 3ème couronne planétaire en individuel. La finale entre Kharlan et Sofia Velikaya (Russie) a sans doute été l’un des meilleurs moments de ces mondiaux, remarquablement organisés et mis en scène.

Cécilia Berder 6ème et Manon Brunet éliminée au tableau de 16, les derniers espoirs de titre reposaient sur les fleurettistes. La journée avait bien mal commencé pour eux, Le Péchoux et Mertine sortis au 1er tour, Pauty au tableau de 32. Restait le francilien Enzo Lefort. Très prometteur, le fleurettiste guadeloupéen avait signé à 22 ans son premier podium dans un grand championnat, à Kazan en 2014 (médaillé de bronze). D’abord poussif durant les deux premiers tours, Enzo va aller chercher son sacre en balayant le russe Zerebchenko (15 à 7) puis en ne faisant qu’une bouché du surprenant anglais Marcus Mepstead en finale (15 touches à 6). Lefort est le premier fleurettiste français titré depuis Philippe Omnès à Lyon en 1990, et obtient le premier grand titre individuel du fleuret national depuis l’or olympique de Brice Guyart aux J.O. d’Athènes en 2004. La portée de l’exploit, qui consacre un grand talent et un jeune homme valeureux, est rayonnant pour l’escrime française.

Interview (en anglais) du nouveau champion du monde de fleuret, le Français Enzo Lefort)

On ne pouvait pas ne pas dire un mot sur notre compagnon, notre ami, l’espagnol Carlos Llavador. Battu au tableau de 16 par le Hong Kongais Choi, il termine à la 11ème place. Désormais 27ème au classement FIE, il va devoir batailler pour obtenir son ticket olympique, mais le garçon a de la ressource et il lui est permis de rêver.

La joie d’un titre individuel est intense, mais les athlètes pourront le confirmer : rien ne remplace l’émotion collective d’une victoire par équipes. Le face à face de l’escrime, dans une discipline où l’individu, voire l’individualisme a une place importante, est pimenté lors des duels d’un “par équipes”. Très particuliers par leurs retournement de situation, ces matches révèlent les tempéraments et concentrent les émotions les plus fortes.

Les épreuves par équipes ont donné un relief supplémentaire a ces Championnats du Monde. Tous les trois disputées par une touche d’écart, la finale Italie-Russie, au fleuret féminin, l’intense Corée du Sud-Hongrie au sabre masculin et le dramatique final de Russie-Chine à l’épée dames, ces matches ont été parmi les finales les plus incroyables de ces dernières années. Destins contraires chez les escrimeuses russes, où Violetta Kolobova, héroïne malheureuse, vaincue à la mort subite, n’a pas connu l’immense bonheur de la dernière touche, ce qu’Inna Deriglazova aura l’occasion de faire, en portant l’estocade finale contre Elisa Di Francisca. L’athlète russe signe un retentissant doublé qui la classe très haut dans le palmarès mondial.

Côté bleu, les fleurettistes françaises ont manqué l’occasion de rapporter une 6ème médaille internationale, depuis le “chou blanc” des JO de Londres. Depuis 2012, les filles du fleuret sont très souvent montées sur la boîte (Bronze à Budapest en 2013, Argent à Kazan en 2014, Bronze à Moscou en 2015, Bronze à Rio en 2016, Bronze à Wuxi en 2018). Battues de deux touches, elles terminent au pied du podium.

Les épéistes hommes et les sabreuses ont connu des fortunes diverses en voulant gravir la dernière marche. Sacrées en Chine, Manon Brunet, Cécilia Berder, Charlotte Lembach et Caroline Queroli ont buté sur une impeccable équipe de Russie lors de la finale. Emmenés par Yannick Borel, les épéistes ont largement dominé la compétition et terminé le travail en finale contre l’Ukraine après 8 relais sur le fil (35-35 avant le dernier le relais). 10-2 et 3 minutes plus tard, Alexandre Bardenet, Ronan Gustin & Daniel Jerent portaient en triomphe le colosse de Pointe à Pitre.

Avec 2 titres et 3 médailles d’argent, la France se classe au 2ème rang mondial des nations. Dominatrice l’an passée, les transalpins ont marqué le pas, mais beaucoup “scoré” (aucun titre, mais 7 médailles de bronze). La Russie, 1ère nation mondiale, et la Corée du Sud (2 titres), ainsi que la Hongrie à domicile (1 titre, 3 médailles en tout) ont réussi leurs championnats. Tout ce beau monde a rendez-vous dès le mois de septembre et jusqu’en avril 2020, fin de la qualification olympique, et auront alors en ligne de mire la préparation les menant jusqu’à l’Olympe dans la capitale nipponne. Des bords du Danube jusqu’au soleil levant, le chemin est encore long, mais d’ici là, ça risque de barder…

Un petit aperçu des meilleurs moments des championnats du monde d’escrime. Tous les matches sont visibles sur la Chaîne Youtube de la Fédération internationale d’Escrime (FIE Fencing Channel)

Thomas Fioretti

Jour de Fête

with Pas de commentaire

Après avoir participé à la première édition de la Fête du Sport en septembre 2018, lancée à l’initiative de Madame Laura Flessel, avec le projet “Escrime en Seine”, journée de démonstrations et fête de l’escrime en péniche sur la Seine, le CEFC a renouvelé une manifestation d’Escrime pour tou.te.s ! Un autre genre “fête” se déroulait au même moment à Hénin-Beaumont : la Fête des Jeunes. Avant de clore la saison, par une vraie nouvelle fête, le 29 juin entre tou.te.s les adhérent.e.s du CEFC

  • Escrime & Coups de soleil (Fête du Sport, Place Martin Nadaud, dimanche 23 juin 2019)

Nos cadres et nos bénévoles se sont mobilisés en un temps record pour organiser un événement à l’occasion de la la 2ème Fête du Sport. Le CEFC avait participé à la première édition, en … septembre 2018. Le club aura donc organisé ces deux superbes événements de promotion liés à l’Escrime cette saison. Le 23 septembre, le club avait eu l’idée de faire de l’escrime, valide et sur le fauteuil, au fleuret et à l’épée, tout en naviguant sur la Seine ! Le projet “Escrime en Seine“, sur le bateau le Signature, regroupait nos champion.ne.s, nos maîtres.sse.s et bénévoles pour montrer à tout Paris, la manière joyeuse du CEFC de pratiquer l’escrime, excellente et pleine de vie, en musique et dans le partage. L’étonnant concept avait alors été confronté à la réalité climatique : une journée épouvantable de tempête et de pluie avait eu raison de notre visibilité sur le quai, puis sur le bateau. L’orage ne nous avait pas empêché de faire la fête autour de la musique cubaine à l’intérieur pendant les deux croisières.

Huit mois plus tard, c’est le plein soleil et les arcs en ciel de la Place Martin Nadaud qui nous ont accueilli dimanche 23 juin 2019, à l’occasion de notre événement “En Garde, Prêts, Allez !”, organisé par nos équipes sportives et bénévoles. Dès 11h, après installation du matériel d’escrime pour la démonstration et l’initiation de l’escrime (fauteuils et Handifix, matériel premières touches pour les enfants), les maître.sse.s Dona & Thomas, ainsi que beaucoup de nos bénévoles, étaient en garde et prêt.e.s pour accueillir le public pour faire découvrir notre sport.

Nos jeunes athlètes ont pu effectuer de superbes démonstrations aux 3 armes : nos athlètes “nationaux” au fleuret Cécile François, Florent Bauger, ainsi que notre grande accompagnatrice des enfants Sara Rey et son frère Ruben; Silvio, Alexandre et le champion Handisport Matteo Luthi, sont montés sur le fauteuil et Silvio les a rejoint ensuite. Tout ces escrimeurs en blanc, sur une place en plein air, avaient vraiment fière allure  ! Simon et Donatella ont clôturé, en impressionnant le public par leur vitesse et leur justesse technique au sabre. Les démonstrations d’escrime en plein air, ont attiré les regards des passant.e.s et donné un bel aperçu de la pratique du club, valide et Handisport, aux 3 armes de l’escrime sportive.

Mais hier, c’était surtout la Fête de l’escrime et de la jeunesse ! Nous avons pu initier une cinquantaine d’enfants et jeunes sur toute la journée ! Des membres du club ont joué le jeu et sont passés nous voir et certains d’entre eux se même initié au sport pratiqué par leurs enfants ! Au rythme d’initiations simples et ludiques, filles comme garçons, sportifs en sandalette et en robe, se sont amusés à toucher et découvrir la sensation de porter un masque ! Lorsque les enfants l’ôtent, un franc “AH il fait chaud là dessous”, sort spontanément, mais c’est avant d’être un soulagement, la sensation de s’être franchement amusé qui prédomine.

Les adultes et ados ont montré également beaucoup de curiosité à essayer de tirer sur le fauteuil, et c’est avec étonnement que certain.e.s d’entre eux découvrent la difficulté de l’exercice ! Pas facile de toucher un adversaire sur une si proche distance et de tenir l’échange physique avec le haut du corps !

Le CEFC souhaite à l’avenir multiplier les manifestations de promotion de l’escrime et les valeurs véhiculées par le club. Nous allons réfléchir, dans les mois et les années à venir, sur cette dynamique pour montrer à tou.te.s ce que nous savons et pouvons faire pour notre sport.

  • Grande première pour Aida, Maître Eddy sur la plus haute marche (Fête des Jeunes 2019, Hénin-Beaumont, 22 et 23 juin 2019

Qualifiée lors des deux précédentes 1/2 finales nationales, la saison passée à Hénin Beaumont et au mois de mars dernier à Roanne,  Aida Khellaf, 13 ans, avait validé, grâce à son bon classement de Ligue, son billet pour la grande “Fête des Jeunes”. Pour des sportifs devenus champion.ne.s d’escrime, comme Lauren Rembi, Jean Paul Tony Helissey, Charlotte Lembach, ou Ysaora Thibus, la Fête des Jeunes a représenté un tremplin vers le haut niveau, voire l’Olympe… Pour d’autres, elle est le basculement sur la fin de la première jeunesse, et certain.e.s abandonnent une partie de leurs rêves et de leurs espoirs, tant l’épreuve est difficile, stressante, voire paralysante pour nombre d’entre eux. Une fois passé dans la catégorie M17, l’escrime représente parfois davantage un passe temps qu’un investissement à long terme et à plus de de pratique.

Notre petite Aida n’en est pas à ce genre de réflexion, et c’est tant mieux. La jeune espoir surclassée, a encore la possibilité de pouvoir disputer deux autres éditions et de prolonger un peu plus ses rêves, ses espoirs, et sa jeunesse d’escrime. A force de répéter l’exercice compétitif, l’athlète prend toujours le risque d’une usure, peut-être davantage mentale que physique, à cet âge là du développement. Maître Eddy, toute la journée au côté de son élève, la guide sur ce que doit être le sens du jeu : pendant de longs mois, il a simplement, avec l’appui des deux autres entraîneurs.se.s, invité Aida à participer et profiter de la “Fête”. Au delà des minimes, les échéances nationales se nomment “Championnat”. La Fête des jeunes récompense le champion de la jeunesse, de la belle escrime et de la Fête. C’est ce qu’ont compris certain.e.s des gagnant.e.s, ému.e.s au point de ne pouvoir parler, ou tellement joyeux et déguisés, peinturlurés, aux couleurs et symboles de leurs régions, qu’ils n’en ont pas oublié de montrer leurs talents sur la piste.
Les 4 défaites 5-4 d’Aida, auraient pu avoir raison de sa détermination. C’est pourtant mal connaître la combattante qui sait réagir. Mais malgré une jolie victoire en tableau de 128, Aida rend les armes, contre le “bourreau” du CEFC, la melunaise Daphné Lovera (vainqueur d’Aida à la zone en janvier, et de Cécile lors de l’édition
Blessée à la cheville, c’est l’heure du repos pour notre “championnette” !!! Hasta la Victoria Siempre, Aida !

Le lendemain, c’était la grande journée du Maître Eddy. Pour faire court, le Maître était missionné par le Comité Régional IDF, avec d’autres cadres, dans les 3 armes, de mener à la victoire l’équipe n°1 du fleuret masculin : Anas Anane (Paris CEP), Noah Adriamasinarivo & Jean Charles Besnault (CE Meaux) , Axel Bibron (Antony). Le tir groupé des 4 chevaliers dans l’épreuve individuel a montré toute l’étendu du talent et du potentiel de l’équipe : si Anas a triomphé et survolé l’épreuve, Jean Charles, Axel & Noah (respectivement 5è, 6è et 9è) ont signé une super performance. 

Sur le papier, il était donc “facile” de remporter cette Fête des Jeunes. Sur le terrain, il n’en a rien été, car la logique de l’addition des classements, sans cœur et sans engagement, ne prévaut pas pour s’assurer de la victoire. Le Maître, habile tacticien, a su ménager les temps forts et faibles pour abattre ses atouts au bon moment et remporter la mise finale. Deux énormes relais d’Anas (10-2 et 6-0 pour conclure), ont finalement eu raison des Lyonnais. Leurs coéquipiers leur opposeront une belle résistance en finale, mais les franciliens auront le dernier mot (victoire 36-30). La victoire témoigne du sérieux et de la rigueur sportive de nos jeunes franciliens, et leur domination au fleuret masculin comme féminin (Victoire de Joséphine Ediri, doublé individuel et par équipes). 
Pour mettre les éléments en perspective, c’est la 5ème année consécutive que le Maître d’Armes Eddy Patterson, du CEFC, est nommé capitaine des garçons. C’est la 5ème année consécutive qu’il rapporte une médaille nationale à la Ligue d’Escrime de Paris ou, depuis cette année et la nouvelle organisation régionale, à la Région IDF. 
Palmarès Maître Eddy :
2015 : 3ème de la N1 avec Paris 1
2016 : Vainqueur de la N3 avec Paris 1
2017 : Vice-Champion N1 avec Paris 1
2018 : 3ème de la N1 avec Paris 1
2019 : Vainqueur de la Fête des Jeunes avec Île-de-France 1

Axel Bibron, Anas Anane, Jean Charles Besnault, Noah Adriamasinarivo, Maître Eddy Patterson Betancourt.

La médaille du CEFC, dans cette affaire, c’est surtout la récompense du travail des éducatrices et éducateurs du club, la concrétisation d’une écoute constante auprès des jeunes, pour leur donner confiance et les former sur la piste et en dehors. Ces champion.ne.s doivent être les adultes responsables de demain, parfois même, de futur.e.s formatrices et formateurs, dans notre idée d’école d’escrime “franco-cubaine”.

  • Rendez vous à la Fête du Club ! (29 juin 2019)

Un mot pour conclure sur une belle “Fiesta” à venir : la Fête du club. Dernier moment de l’année sociale et sportive, elle s’adresse à tou.te.s ! Parents, enfants, adhérent.e.s, nouvelles & nouveaux, venez nombreux assister aux remises des diplômes et récompenses des enfants, jeunes, athlètes et bénévoles du CEFC, et boire un pot autour d’une bonne ambiance musicale, avant de vivre un bel été et, on l’espère, une belle rentrée en notre compagnie.

Thomas Fioretti

Remerciements
Un grand merci aux lectrices et lecteurs de ces comptes rendus pour cette saison 2018-2019. 
Un très grand merci à Mme Calandra, Maire du XXème arrondissement, passée sur notre stand d’escrime Place Martin Nadaud, soutien du projet sportif et de la manifestation du 23 juin 2019.
Grand merci aux bénévoles de la Fête du sport, Frédéric & Valérie, Silvio, Alexandre, Pierre-Luc, Vincent, Agnieszka, Estelle & Simon, ainsi que la team des jeunes Loreline, Gaspard, Sara & Ruben, Florent, Cécile, Mattéo. Merci à tou.te.s nos adhérent.e.s venu.e.s nous saluer et participer à cette manifestation sportive en plein air.
Un grand bravo aux éducatrices et éducateurs sportifs, encadrant.e.s des équipes de jeunes à Hénin-Beaumont. Ces compte rendus sont le simple témoignage de notre travail éducatif sur la piste et en dehors auprès des enfants, des jeunes, et de tou.te.s les escrimeur.se.s.

De grandes victoires, petit à petit

with Pas de commentaire

La saison sportive touche à sa fin. La Fête des Jeunes, organisée à Hénin-Beaumont les 22 et 23 juin, et à laquelle participent le Capitaine Maître Eddy et Aida, fera tomber le rideau sur l’exercice 2018-2019. Pour nos enfants et jeunes escrimeur.se.s, la venue en masse compétition est une première victoire, au moins aussi importante que les médailles, réelles ou symboliques, que nous obtenons un peu partout. Retour sur les dernières performances et aventures à Paris et ailleurs…

  • Matteo en bronze… national !(Championnats de France Handisport Escrime, Nîmes 09.06.19)

Bien préparé et mis en confiance avec sa victoire au Championnat Régional Épées Jeunes, organisé par le CEFC le 19 mai dernier, Matteo Luthi, accompagné par son père & épéiste Alexandre Luthi, a pris la route du sud pour participer aux Championnats de France Épée Jeunes, organisés pour la première fois dans cette catégorie d’âge. Au total, ce sont 5 jeunes courageux jeunes athlètes qui ont fait le chemin pour se disputer un premier titre national historique, remporté par Quentin Fernandez du Masque de Fer de Lyon. Matteo a rapidement pris ses marques avec une poule imparfaite mais maîtrisée (1 défaite 5 touches à 3 contre Quentin et 3 victoires). Exempt du 1er tour, il retrouvait en demi finale Moussa, un adversaire qu’il connaît très bien ! Trop bien, peut-être, et d’une simple touche, c’est le jeune escrimeur du CSINI qui ressort vainqueur du duel 10-9. Une défaite difficile à accepter sur le coup, pondérée du bonheur d’une très belle première médaille de bronze nationale ! Bravo à tous les participants Quentin Fernandez, Moussa Gassama, Thomas Tachdjian (CE Chaville) & William NGuyen (CSINI).

Après avoir intégré cette année le Stage National des “Jeunes à Potentiel” cette saison à Bourges, le jeune escrimeur du CEFC gravit une nouvelle marche et s’affirme dans son arme et dans son sport. De même, Matteo avait vécu au mois de mai dernier une magnifique semaine d’escrime pour tou.te.s en participant en valide et fauteuil, au Stage d’Escrime International de Naples, organisé par le CEFC, dans la Salle d’Armes qui a vu grandir la Maîtresse Donatella Guercia. Ses matches contre la championne italienne Rossanna Pasquino l’ont enrichi d’une nouvelle expérience et nourri de nouveaux échanges avec des athlètes internationaux. L’aventure continue l’année prochaine, avec encore d’autres belles passes d’armes !

La pratique de l’Escrime fauteuil se fait aux 3 armes au CEFC. Bénéfique pour tou.te.s, elle s’intègre parfaitement dans une pratique pour tou.te.s, montrée lors de nombreuses manifestations de notre club, ou lors de la venue de délégations du monde entier (Cuba, Brésil),

Les résultats des Championnats de France d’Escrime Handisport sont à retrouver sur Fencing Fox http://fencingfox.com/resultest?nom=NimesCDF2019

  • La médaille n’est qu’un bout de métal (EDJ n°4 par équipes, Gymnase Élisabeth 08.06.19)

Le samedi 08 juin 2019 était un des week-end les plus “sport” de la saison du CEFC. Il sera sans doute aussi celui qui aura été le plus reluisant d’un point de vue des honneurs. La Maîtresse Guercia, présente dans le jury de formations auprès d’autres examinatrices et examinateurs, aura connu le bonheur de voir Pablo Rey du CEFC valider son diplôme d’animateur. Maître Eddy, missionné pour encadrer l’équipe IDF n°1 pour la Fëte des Jeunes, connaîtra, on l’espère un succès au moins aussi beau que celui de l’an dernier (médaille d’argent nationale dans le tournoi par équipes).

Chargé des cours le matin à Gambetta et de l’accompagnement à l’Entraînement des Jeunes l’après midi au gymnase Élisabeth, je dois suivre l’action sur tous les fronts ! Dès lors, l’aide de la jeunesse est cruciale ! Appui logistique fondamental en cette après-midi au ciel plus qu’incertain, notre accompagnatrice Sara Rey distribue le matériel, gère les inscriptions et les arrivées sur place au Gymnase, et gère les compositions d’équipes concoctées par Thomas. Arrivé à quelques minutes de la fin des inscriptions avec Rayan pour m’aider à l’encadrement avec Sara, je n’ai plus qu’à réunir et motiver les troupes ! Les équipes des garçons (CEFC 2 : Adam, Benjamin Matteo & Nino ; CEFC 3 : Ludwig, Mathis, Tancrède & Titouan), timides au départ, vont montrer au fur de la compétition une meilleure attitude. Titouan est même proche d’un bel exploit, mais le relais est perdu de justesse à la mort subite. Toujours positives, les filles (CEFC 1 : Anna, Inès, Marianne & Pénélope) finissent sur une meilleure note qu’elles n’avaient démarré : sans victoire en poules, elles n’échouent qu’en finale de la 2ème Division pour repartir avec une médaille d’argent bien méritée.

Les plus jeunes participant.e.s des rencontres “EDJ”, les M9, étaient venus en nombre disputer le dernier tournoi amical de l’année. Il fallait voir l’énergie dégagée autour des jeunes Sara & Rayan, ainsi que nos deux jeunes arbitres Cécile & Gaspard, pour comprendre la joie et la force collective qui a animé le groupe des petit.e.s durant la journée, mais également toute la saison. Assidu.e.s aux rencontres sportives, cette “pépinière” du CEFC témoigne de la santé sportive éclatante de notre association.

Reparti.e.s avec une médaille, j’explique souvent aux enfants parfois venu.e.s chercher la récompense, qu’elle valorise, certes, leur participation, mais qu’elle n’est qu’un bout de métal, si aucun.e d’entre nous n’y met un peu d’âme, d’envie, de cœur et de générosité. L’absence de diplômes et donc de récompenses pour les garçons en M11, mais aussi aux M13 le lendemain, frustre sans doute les enfants lorsqu’ils repartent les mains vides. Les “Hasta la Victoria Siempre” et l’esprit de camaraderie qui anime les escrimeur.se.s du CEFC remplissent les sacs de sport d’autre chose de bien plus précieux.

Félicitations à nos enfants, 24 participant.e.s samedi 08 à l’EDJ M9-M11 :
Alba Béhar-Breitembruch, Ludwig Burtin, Louise Dewynter, Titouan Euchin, Joachim Esmiol, Anna Fourmaux, Tancrède Grangé-Yassa, Benjamin & Justine Jolivet, Clémence Kiss, Aidan Le Mercier Raveedranathan, Matteo Landolfi, Éléonore & Pénélope Mairie, Adam & Inès Morsli, Robin Nivet, Diane Olry, Nino Poirier-Dona, Marco Quercioli, Marianne Pansier, Mathis Paulin, Antoine Pirali, Nils Poncet

  • Petites et grandes victoires (Finale M13 Garçons et Filles, Gymnase Élisabeth, 09.06.19)L

Le dimanche 09 juin 2019 commence par une défaite. En escrime, on appelle cela “se donner la touche”. Victor, distrait, a oublié son pantalon d’escrime et déclare forfait. Colin, la tête ailleurs, ne brille pas particulièrement en ce jour de finale (pas de victoire à son actif). La tâche est encore plus rude pour Yal, au cœur d’une rude Division 1. Dernier de la D1, mais 14ème du classement de Ligue, sa médaille est d’avoir lutté jusqu’au bout pour tenir sa place parmi les bons éléments de l’escrime parisienne. Plus combatif que lors des ses premiers assauts, et secoué par un vif discours sur l’orgueil, Gwen Liam signe les victoires de la révolte, et confirmera ce regain d’énergie en éliminant Colin, décidément pas dans son assiette. Les deux plus novices à ce niveau, Adam & Théodore, qui disputaient leur première Finale Benjamins, ont également été les plus étonnants. Auteurs de plusieurs victoires en poules (2 pour Adam, 4 pour Théodore), ils perdent avec les honneurs leur match de tableau d’élimination directe.

de gauche à droite : Adam, Gwen Liam, Cécile, Théordore, Thomas, Colin, Yal et Marius, petit frère de Yal

Tous les espoirs étaient toujours permis avec la participations des filles l’après-midi dans le même gymnase. Les habituées, Aida & Céleste, en Division 1, et les fidèles Camille et Lilly, en Division 2, étaient cette fois-ci accompagnées de la “novice” Caitlin, qui avait disputé, à l’occasion du Challenge CEFC 2019 sa première compétition d’escrime, lui offrant son passeport pour la finale. Bien lui en a pris de s’accrocher, après une poule honorable (2 victoires), et un sacré sens du combat, qui la portera jusqu’en demi-finale de la Division 2. En poule, comme en 1/4, le crève-cœur est d’affronter les partenaires de club et d’entraînement, Camille & Lilly. Vite consolée par les copines, Camille se remet aussitôt de ses émotions pour encourager les dernières CEFC en lice. Ce fut en revanche plus terrible pour Lilly, battue à la mort subite d’un match qu’elle maîtrisait. Cette courte défaite lui en apprendra sans doute au moins autant qu’un podium, et les prochains mois, j’en suis sûr, seront là pour témoigner de ses progrès.

Méritante, Céleste passe une journée dans la lune. Après une belle victoire en poules de la D1, elle termine à la 14ème place du classement de Ligue, toujours avec le sourire en dehors des piste, aidée par l’amitié des escrimeuses du samedi et du mercredi. De l’escrime, justement, Aida sait (à peu près) en faire. C’est tout le reste qu’il va falloir lui apprendre : s’amuser, vaincre le stress et la peur de mal faire, devenir une camarade d’équipe au comportement aussi exemplaire qu’est formidable son escrime. Sur le podium, bon nombre de filles, à commencer par notre bougonne notre franco-cubaine, faisaient la tête. Perdre une compétition, est-ce une raison suffisante pour bouder? 13 ans doit-il être un âge pour se mettre une telle pression de résultat? Est-ce que l’amour de la victoire doit surpasser l’amour de l’escrime et du jeu en toute occasion? C’est avec un plaisir non dissimulé et théâtral que nous avons manifesté notre joie de remporter ce titre, à la toute dernière touche, après un débours de 5 touches en la défaveur d’Aida. Sentant le souffle des supportrices, Kim & Cécile, toutes en stress à 7-7, le soulagement est celui du CEFC, et le final de la partition d’un week-end glorieux pour nos ami.e.s.

la “génération 2007” (Caitlin, Camille, Céleste & Lilly), autour de la souriante Aida, encadrée par nos “maestros” Thomas, Pablo, et nos arbitres Ruben & Cécile
  • Jeunes arbitres, prêt.e.s? Allez

La victoire dominicale d’Aida, de Matteo et des jeunes serait incomplète sans valoriser nos jeunes arbitres, Cécile, Gaspard & Ruben. Bien observé, Gaspard repart avec un petit sac de confiance. Évalué.e.s de manière extrêmement positive, une nouvelle fois, Cécile & Ruben, vont obtenir leur titre d’arbitre interdépartemental. Leur réussite parachève leur parcours de jeunes escrimeur.se.s, et nul doute qu’ils seront prêt.e.s à donner à leur tour aux nouvelles générations.

Thomas Fioretti

Remerciements :
Nos accompagnant.e.s du week-end, Sara Rey & Rayan Sadli: nos jeunes arbitres Cécile François, Gaspard Medeiros & Ruben Rey. Merci à notre escrimeuse Kim Tran d’être venue supporter les filles dimanche après-midi.
Merci aux enfants participant.e.s et adhérent.e.s de notre section “pépinière” M9-M11-M13. Ce compte rendu est dédié à leur énergie durant les séances et les compétitions d’escrime.
Un grand merci à Alexandre Luthi qui a accompagné son fils Matteo, escrimeur et ambassadeur de l’escrime Handisport pour le CEFC, pour ses premiers Championnats de France Handisport.

Fête du Club : samedi 29 juin 2019 !

with Pas de commentaire

Cher.e.s adhérent.es,
Escrimeuses, Escrimeurs.

La fin de saison sportive du CEFC approche à grands pas ! Riche en événements depuis septembre 2018 derniers mois, nous souhaitons vous convier à notre dernier événement, le 29 juin lors de la Fête du Club de fin de saison, à pour un moment de partage entre tou.te.s de 10h à 16h. Vous êtes tou.te.s invité.e.s !

Cette fête sera l’occasion d’assister à un des moments forts de notre saison : la remise des diplômes et le s récompenses pour nos escrimeur.se.s ayant obtenu leurs blasons, mais également récompenser nos initié.e.s du Collège Gambetta, nos arbitres, ainsi que nos compétitrices, compétiteurs, cadres et bénévoles pour leurs actions sportives et sociales.

Programme prévisionnel de la journée :

  • 10h à 12h15 : remise des diplômes et des blasons Chevaliers, Jaune, Rouge, Bleus et Vert
  • 12h15 – 12h45 : mots du président et des Maître.sse.s d’Armes, remises des trophées de la saison
  • 13h à 15h30 : animations en musique, buffet et partage entre membres autour d’un verre
  • 16h : rangement et fermeture de la salle.

Cette saison a été jalonnée d’excellents moments. Nous espérons vous croiser lors de ce dernier rendez-vous de la saison, et souhaitons vous retrouver dès septembre pour une future saison 2019-2020 !

Veuillez trouver, le formulaire ci-dessous, pour indiquer votre aider apportée à l’organisation de la Fête du Club 2019.


plat saléplat sucréboisson sans alcoolvin/bière/cidre


le vendredi 28 de 19h30 à 21h30pour tout ranger, samedi 29 à partir de 16h00

Au grand jour

with Pas de commentaire

La campagne nationale de nos athlètes s’est achevée du côté de Nantes avec la participation des séniors aux Championnats de France N3, dimanche 26 mai 2019, à l’heure où nos forces vives étaient mobilisées pour organiser le Championnat IDF Handisport et le 7ème Challenge CEFC. Le bilan est flatteur avec 3 participant.e.s individuel .le.s + 1 à la Fête des Jeunes 2019. Cerise sur la gâteau : le CEFC n’a pas boudé pas son plaisir en goûtant au podium !

Félicitations à notre vice-championne de France M17 en N2, Cécile François, CEFC.
  • Solitaires mais jamais seuls (France N3 Séniors, Nantes, 25 et 26 mai 2019)

La dernière participation d’une équipe du CEFC aux Championnats de France Séniors remontait à 2017, également du côté de Nantes. Retour en Loire Atlantique, deux ans plus tard, de Kévin, après une longue pause, le temps d’une parenthèse par équipes avec Florent et Gatien, qui, il y a à peine deux mois étaient sur le podium par équipes des Championnats de Paris Séniors. Si l’aventure s’est arrêtée bien tôt pour nos troupes (battues au 1er tour 45-21 par l’équipe 1 du club d’Antony), nos fleurettistes ont sans doute pu apprécier le spectacle assuré par les “stars” de l’escrime, la tricolore Ysaora Thibus, les Italiennes Alice Volpi ou Camilla Mancini, et la participation, chez les messieurs des 3 premiers du classement FIE, le champion Olympique Daniele Garozzo, (Nantes), l’américain Race Imboden (BLR92) et le numéro 1 mondial de Fleuret, double vainqueur du CIP, champion du monde à Wuxi l’été dernier, Alessio Foconi (OGC Nice) ! Rien que ça !
Autorisé à engager un.e tireur.se étranger par équipe, le CEFC avait profité du talent de l’international cubain Jesus “el piti” Riano Torres en 2017, lui qui a eu la gentillesse de partager un peu de son temps avec nous lors du 7ème Challenge CEFC. Du côté du Stade Pierre Quinion, notre équipe a pu saluer un autre grand compagnon de route, l’espagnol international Carlos Llavador (Pays d’Aix), preuve supplémentaire de la densité incroyable de ces Championnats nationaux par équipes, aux allures mondialistes.
Si la marche vers le niveau supérieur est encore un peu haute pour nos grand.e.s, y être allés en équipe a permis de combattre une forme de solitude, et constitue déjà un premier obstacle franchi vers les futures victoires.

  • Cécile ou la lumière du jour (Championnats de France N2, Narbonne, 19 mai 2019)

J’ai déjà évoqué ici, ou , la superbe histoire écrite par deux de nos jeunes escrimeur.se.s, lors de cette saison. En se qualifiant pour le deuxième étage du Championnat de France, Rayan Sadli & Cécile François avaient déjà rempli une partie du contrat. Au vu de leur saison sportive, rien de plus “normal” : le jeune homme a signé deux qualifications dominicales en circuit élite (valant de gros points au classement national) et Cécile, régulière, s’est arrêtée 3 fois au tableau de 64 (qui lui avaient permis de disputer sa première compétition européenne et mondiale en décembre dernier à Cabriès). Lorsqu’on a 16 ans, la compétition sportive est un choix, une forte marque de motivation au moment où les études et le parcours scolaire devient une autre compétition quotidienne.

les deux jeunes fleurettiste Valence et Cécile à l’échauffement (Photo : Bernard Sanchez)

La clé de la réussite de ces deux jeunes athlètes tient tout autant à leur persévérance, leur passion de l’escrime, qu’à leur organisation autour d’un double projet. La Fête des Jeunes 2018 leur avait posé une question : Une 67ème et 89ème place représentaient elles leur valeur réelle? Leur participation, un an plus tard, à leur tout premier Championnat de France d’Escrime, propose déjà un élément de réponse. Repartir avec ou sans résultat, avec ou sans médaille autour du cou, devenait dès lors, absolument secondaire.

C’est naturellement que j’ai choisi de suivre, avec eux, la route du Sud direction l’Aude, entre les Gymnases Maurassan et Francis Vals, distants d’un petit tour de pâté de maison, mais obligeant à laisser loin des yeux un.e des deux compagnon.ne.s d’armes lors de la poule. Cécile, accompagnée de la fidèle Valence Chapellier des Duellistes de Paris, avait une amie et une épaule en cas de coup dur.

Rayan n’avait guère que son courage et le plastron du Maître pour pouvoir s’échauffer. Solitaire mais pas seul, il signe une unique mais ô combien précieuse victoire. Sans relief, son élimination au tour suivant ne dit rien d’autre qu’une compétition ratée, un samedi nuageux dans le ciel occitan. Impatient, il pense avoir laissé passé sa chance. Mesuré, je prends le temps de lui rappeler qu’il est encore un novice dans la catégorie. Son parcours ressemble à s’y méprendre à celui du CEFC : gravissant modestement les échelons, d’abord sans faire de bruit, et montrant en chaque occasion confiance en soi et aux autres, ouverture d’esprit, don de soi et générosité. Fraîchement éliminé, il est d’un soutien décisif dans l’immense journée de sa sœur d’armes. Alignement des planètes, destin ou tableau favorable, un succès tient à peu de choses, et il aurait fallu d’une ou deux touches contraires, pour faire basculer le sort dans le mauvais sens. Cécile, 52ème au classement FFE, tête de série numéro 4, termine 2ème de la compétition : elle est Vice-Championne de France N2 de fleuret de battue par l’accrocheuse lyonnaise Calixte Pouveroux.

Or, le sens et le contenu de la compétition de la jeune fille sont venus balayer la logique des chiffres. Sans âme, ces derniers ne signifieraient rien. Sans le combat permanent qui les accompagne, pour franchir chaque marche supplémentaire, sa journée n’aurait peut-être pas aussi lumineuse. Sans souci lors de son 1er tour du tableau (15-4), la jeune franco-cubaine est en ce jour de gloire, tout sauf “facile” : son parcours et ses scores heurtés, qui la mèneront à la deuxième marche du podium, ont marqué la grande différence entre le possible et le réalisé, entre la théorie et la pratique, à chaque fois à la bagarre constante contre des adversaires vaillamment supportées. Lors de son tableau de 16 Cécile a pris le temps de rejouer et mis un point d’honneur à corriger son match de poule, perdu (5-1), contre Noélie Jacques du Masque de Fer d’Étampes, dans le bons sens, cette fois-ci (victoire 15-12). Bonne camarade, la coéquipière de club de Noélie, Pauline Vincent me déroute en me demandant si gentiment de “rajouter les M15 au programme du CHALLENGE CEFC“. Ou comment dédramatiser, dans un moment solennel, victoire et défaite, triomphe et désastre. Je saluerai toujours cet esprit courtois de l’escrime et de l’escrimeuse, au détriment d’une gloire sans partage.

Le meilleur reste pourtant à venir, au moment de conclure le 1/4, quasiment en larmes, puis de signer une demi-finale d’une grande maîtrise (menée 6-1, Cécile s’imposera finalement 15 touches à 12). Peu habituée des protocoles, et après une journée où elle aura brillé par sa clairvoyance, elle ne verra même pas le Maître Boulanger lui tendre le ruban pour nouer autour du cou un argent bien mérité, et filera saluer ses adversaires du jour pour savourer son premier podium national individuel.

De cette riche saison, je retiendrai surtout une image : le 12 janvier 2019 à Clermont-Ferrand, après plusieurs heures de route, d’attente et de tension, je profite, à quelques minutes d’intervalles, du bonheur des qualifications de mes deux élèves pour le Circuit Élite du dimanche (les 64 meilleures et 128 meilleurs). Loin de Paris où le CEFC faisait du bruit pour Carlos Llavador au CIP, et d’où nous recevions tant de message de soutien, l’euphorie d’une soirée d’hiver était celle d’une équipe, d’un club, le doux rêve d’une jeunesse en train de s’accomplir.

Thomas Fioretti

Remerciements :
Crédits photographiques : Bernard Sanchez, Thomas Fioretti.
Un grand merci aux club d’Escrime de Narbonne, bénévoles, Maître, et organisateurs pour la gentillesse et leur accueil

Pour leur accompagnement sans faille, Famille François, Famille Sadli.
Les jeunes des groupes CEFC du mercredi & jeudi, camarades d’armes de Cécile & Rayan, qui ont leur part dans les bons résultats de tou.te.s
Les amis et soutiens de Cécile & Rayan durant la saison, les escrimeur.se.s, Valence Chapellier des Duellistes, Thomas Costa du SCUF. Remerciements sincères aux équipes franciliennes des clubs de Sèvres et d’Étampes, pour leur sportivité.

Résultats :
Championnat de France Séniors
N3 Individuel : Florent Bauger 2V 4D en poules; battu au t.128 par Thomas Julien (BLR 92). Il termine 68ème (81 qualifiés)
N3 Équipes : CEFC (Florent Bauger, Gatien Pascaud, Kévin Vigneron) battu par Antony 1 (Léo Anastassiou, Nicolas Le Bouquin, Fabien Richard) 45 touches à 21. Le CEFC termine 28ème de la Nationale 3 (33 équipes).

Championnats de France M17 N2
Rayan Sadli : 1V 5D en poules, battu au t.128 par Amaury Bonneau (GECER 45) 15 touches à 10. Il termine 93ème de la compétition (108 classés)
Cécile François : 5V 1D en poules; Exemptée du t.128; Victoire au t.64 contre Lisa Gallardo (Sorgues CE) 15 touches à 4; Victoire au t.32 contre Anastasia Alexan (Narbonne EC) 15-13; Victoire au t.16 contre Noélie Jacques (Étampes MDF) 15-12; Victoire au t.8 contre Lila Bréard (Nantes EC) 15-13; Victoire en 1/2 finale contre Lucie Cacerès (Cabriès OCC) 15-12. Défaite en finale contre Calixte Pouveroux (Lyon MDF). Elle termine 2ème de la compétition (76 participant.e.s)

Rencontres M11-M9 équipes, samedi 08.06.19, Gymnase Élisabeth : inscriptions par ici !

with Pas de commentaire

Le samedi 8 juin 2019, à partir de 13h30, aura lieu les dernières rencontres de la Ligue de Paris M9 et M11 de la saison 2018-2019 au Gymnase Elisabeth.  Les élèves inscrits à ces rencontres sont dispensés de l’entraînement du matin à la salle d’armes de Gambetta.  Celles et ceux qui ne disputent pas la rencontre sont invité.e.s à venir s’entraîner normalement. 
• En raison de la tenue de cette compétition, le cours M13-M15 du samedi 08 juin 2019 est annulé.

ENTRAINEMENT DES JEUNES N°4
M9 équipe de 2, M11 équipe de 3
Gymnase Elisabeth, samedi 08 Juin 2019

La Ligue d’Académie d’Escrime de Paris organise Samedi 08 Juin 2019 la dernière rencontre inter-clubs parisiens dite “Entraînement des Jeunes” (EDJ) de la saison 2018-2019. La rencontre concerne les enfants des catégories M9 (né.e.s en 2010 et 2011) et M11 (né.e.s en 2008 et 2009). Tou.te.s les titulaires du blason jaune peuvent participer à la rencontre.

Ces rencontres, sans classement, sont ouvertes aux licencié.e.s d’escrime à Paris, et ont pour but de faire découvrir la compétition d’escrime. Pour le CEFC, ces rencontres amicales ont avant tout un but pédagogique : montrer ses aptitudes techniques, mettre en avant le courage et la volonté des enfants, mais surtout S’AMUSER 😉

Les épreuves auront lieu par équipes, au fleuret non électrique, moucheté pour le M9 (lames 0), au fleuret électrique pour les M11 (lame 0 ou 2).

ATTENTION : Tou.te.s les escrimeur.se.s doivent apporter leur équipement d’escrime complet (masque, gant, sous cuirasse de protection et bustier pour les dames, veste, pantalon d’escrime, chaussettes montantes et baskets de sport; l’été approchant bouteille d’eau indispensable et petit goûter bienvenu.

Si votre enfant possède du matériel électrique, il doit l’emmener sur place. Pour celles et ceux qui ne possèdent pas l’équipement électrique (fil de corps, cuirasse et fleuret électrique) du matériel électrique supplémentaire sera fourni sur place par les encadrant.e.s du CEFC. Veuillez s’il vous plaît rendre le matériel avant votre départ aux encadrant.e.s du CEFC. Ce matériel est utilisé par tou.te.s au club. 
Pour les parents présents, ainsi qu’au enfants : les “EDJ” durent généralement entre 2h30 et 3h. La durée des compétitions reste cependant, selon les formules et les aléas des compétitions d’escrime, aléatoire. Ces rencontres, avec ces temps de latence et l’énergie des coéquipier.e.s apportent patience, confiance en soi, camaraderie, solidarité et d’autres valeurs à celles et ceux qui les disputent. Parents, enfants, je vous invite à venir assister et participer à ces rencontres où brille notre état d’esprit festif, joyeux, mais également sérieux et respectueux des règles et des adversaires.
TOUS Les enfants sont récompensés en fin de tournoi par un diplôme, c’est pourquoi nous vous recommandons, si cela est possible de vous organiser au mieux, de rester jusqu’au bout du tournoi pour assister à cette petite cérémonie, ainsi qu’à la photo de groupe.

  • Équipes de 3 en M11 (Début des inscriptions à 13h30, fin des inscriptions à 13h45)
  • Équipes de 2 en M9 (Début des inscriptions à 16h, fin des inscriptions à 16h15)


Gymnase Élisabeth,
7-15 Avenue Paul Appell
14ème arrondissement
(Métro Porte d’Orléans, ligne 4 ou Tramway T3).

Afin de nous organiser au mieux, et de constituer des équipes complètes, veuillez, s’il vous plaît remplir le formulaire ci dessous pour confirmer la participation de votre enfant. Les pré-inscriptions sont effectuées par les maître.sse.s d’armes sur le site de la Fédération Française d’Escrime, jusqu’au vendredi 07 juin 23h59. Les inscriptions des tireur.se.s se fait sur place. Le tarif est de 30 euros pour les équipes complètes en M11, et de 20 euros pour l’équipe complète en M9 (soit 10 euros par participant).
Une équipe complète en M9 doit présenter 2 tireur et 3 tireur.se.s en M11 au mininum pour pouvoir inscrire l’équipe. Un désistement ou un forfait de dernière minute pénalisera l’équipe, les enfants, et les encadrant.e.s parfois contraint de recomposer toutes les équipes. La composition des équipes sera faite au préalable par les maîtres d’armes et sera annoncée aux enfants sur place.

Les enfants inscrits à la compétition, et seulement celles et ceux qui seront préalablement inscrit.e.s, sont dispensés des séances habituelles M9 et M11 du samedi matin au collège Gambetta. Pour celles et ceux qui ne participent pas au tournoi, rendez vous à l’entraînement, qui sera évidemment assuré par nos maître.sse.s d’armes.

Veuillez s’il vous plaît nous confirmer, via le formulaire ci dessous ou nous contacter via secretariat@cefc.fr

Catégorie :

CHALLENGE CEFC 2019 : nous sommes les Franco-Cubains !

with Pas de commentaire

Une semaine après le Championnat Île-de-France Handisport, toute nos équipes étaient mobilisées pour réussir à organiser au mieux le 7ème CHALLENGE INTERNATION CEFC 2019. L’épreuve a regroupe 130 participant.e.s et affirme d’année en année son ancrage dans le paysage de l’escrime parisienne. Récit d’un grand week-end de sport et d’émotions.

  • Samedi 25 mai 2019 : on prépare le tournoi (préparation d’attaque 😉 )
congrès très technique

Après la visite des Cubain.e.s à l’entraînement du matin (on vous racontera cette histoire dans un autre compte rendu ;)), nous nous dirigeons tou.te.s vers la Résidence Internationale de Paris, où un petit buffet nous attendait. L’idée du Maître Eddy était de faire un congrès technique (“congresillo tecnico” en version originale) pour inviter les Maître.sse.s d’armes à discuter et entériner la formule des compétitions M9-M11-M13. Si aucun technicien n’a participé à la rencontre, les fleurettistes et Maîtres d’Armes cubains étaient présent.e.s
Au final ce rendez-vous entre cubains, bénévoles, cadres et nos jeunes Pablo & Sara, a vraiment pris l’accent espagnol 😂

17h : il est temps de s’activer, avec le début de l’installation avec les agents d’accueil de la Mairie de Paris, qui déploient leurs équipes pour la pose des plaques et le dressage pistes métalliques !

18 pistes montées, décorations avec les drapeaux, kakémono et stands, tout est prêt, vers 20h pour accueillir le public à partir de dimanche, 8h du matin !

  • Dimanche 26 mai 2019 : à l’attaque le Jour J (attaque directe !)

Le tournoi démarre tambour battant avec l’arrivée des M13 filles et garçons, venu.e.s chercher des points pour le classement de Ligue, ou plus simplement venu.e.s disputer une belle compétition, voire leur toute première compétition ! Félicitations aux courageux.ses débutant.e.s Caitlin, Gemma, Lauren, Adam & Benjamin, qui disputaient leur tout premier tournoi. Certain.e.s d’entre eux ne s’attendaient pas à un tournoi aussi long. L’escrimeur.se qui connaît sa première grande expérience compétitive apprend patience et détermination mentale ! L’ensemble du groupe CEFC a été remarquable de combativité et de sportivité, comme très souvent sur les tournois de Ligue.

Avant de démarrer les assauts, nous avons réuni tous les enfants au centre de la salle principale pour présenter notre projet : l’intégration des athlètes en situation de handicap dans le tournoi M13 et le principe d’égalité des chances inscrit au règlement du Challenge CEFC. Chaque tireur se présentant contre les athlètes en fauteuil, Thomas Tachdjian du CA Chaville (en situation de handicap) et Vadim Euchin du CEFC (blessé à la cheville), devaient tirer au fleuret sur le fauteuil. Comme lors de l’édition 2019 les Maîtres ont expliqué les règles et les rudiments de la pratique Handisport sur le Handifix et permis une visibilité à cette pratique de l’escrime, désormais bien ancrée dans la culture de l’escrime au CEFC. Les enfants, très réceptifs, ont été très attentifs aux explications. Leur enthousiasme à jouer le jeu nous conforte un peu plus de la pertinence de cette formule inclusive !

Sur la piste, les jeunes victorieux.se M13, Bella Moisset du Stade Français, et Antoine Da Silva de la Tour d’Auvergne ont dignement représenté leurs clubs, venus en nombre, comme les belges du CE Neufchâteau ou le SCUF emmenés par le Franco-cubain “el maestro” Hendrix Maturell. Il faut aussi féliciter le courage de jeunes escrimeurs.se.s venu.e.s seul.e.s mais si fier.e.s défiler lors de la parade des clubs. Bravo à Thomas de Chaville et Nathan du club de Sèvres d’avoir eu ce courage et cette fierté d’afficher vos couleurs ! C’est un exemple pour tou.te.s et un témoignage de l’esprit audacieux à avoir dans l’escrime !

La toute nouvelle “parade des clubs” a permis une réunion et une trêve : chacun a oublié, pour un temps au moins, la bagarre, les points, les classements, pour se retrouver côte à côte autour d’un défilé. Avec la présence des internationaux cubains, cette cérémonie a été un des plus beaux moments de la journée. Sous les applaudissements des parents, les enfants ont pu vivre un moment de valorisation individuelle et collective, dans un sport si difficile à pratiquer.

Viva Cuba !!!
  • Dimanche après-midi : après la parade, la riposte ! (attaque, parade et riposte)

Beaucoup d’agitation l’après-midi pour réunir les M9 et M11 ! Dans nos rangs, c’est la panique ! Il faut “inventer” le matériel manquant et redoubler de ruse : deux cuirasses électrique pour 3 ou 4, un fleuret pour 2. L’escrimeur.se s’adapte ! Il n’a pas de problèmes, il n’a que des solutions ! Sous les yeux ébahis des cubain.e.s, à qui il manque le matériel mais pas le cœur, les petit.e.s franco-cubaines, perdus mais combatifs, éparpillés mais heureux, vont vivre une longue mais belle après-midi de sport.

Côté adversaires, si la détermination des stadistes est éclatante (vainqueurs des tournois M13 filles et M11 en Division 1), les premières ripostes viennent dès le matin des contestations et de réprimandes auprès des jeunes arbitres ! Aïe ! Discussions (légitimes) sur le règlement, et protection (nécessaire) de notre directoire technique des jeunes arbitres. Tout rentre finalement dans l’ordre et les sourires sont de mise sur les podiums !

Podium M9 Division 1

podium M9 Division 2
Podium M11 division 2

Nous publierons les résultat définitifs d’ici quelques jours, et en attendant de nouvelles aventures :

HASTA LA VICTORIA SIEMPRE !!!

Thomas Fioretti

Remerciements : à tous les enfants, jeunes, jeunes arbitres, adultes bénévoles de la buvette et de l’organisation, ainsi qu’aux public d’avoir permis de réaliser avec l’équipe des dirigeants et cadres sportifs une belle édition du “Challenge CEFC”.
Un remerciement tout particulier au président de la Ligue d’Escrime Académie de Paris M. Christian Bernard, venu remettre les récompenses aux enfants lors des podiums M9 et M11. Nous remercions chaleureusement le Maître Charron de la DDCS pour sa fidélité à notre événement et nos invitations.
Merci aux clubs parisiens, ASR, AEP, les Duellistes, le SCUF, le Stade Français, Suffren, la Tour d’Auvergne, les clubs franciliens d’Orsay, Chaville et Sèvres, ainsi que les délégations étrangères de Belgique, du CE Neufchâteau et Libramont et l’équipe nationale d’Escrime de Cuba
Un grand merci à nos partenaires institutionnels, la Mairie du XXème, la Ligue d’Escrime Académie de Paris, la Fédération Française Handisport, la Fédération Française d’Escrime, le Consulat de Cuba en France, Royal Escrime.

1 2 3 4 5 6 25