Frères d’Armes

with Pas de commentaire

Les jeunes escrimeur.se.s du CEFC ont entrevu ces deux derniers week-end, les progrès accomplis, et le prix de chacune de leur victoire. Sans un esprit camaraderie et de fraternité, entretenu entre tou.te.s, la portée de ces accomplissements n’aurait pas le même sens…

Avant de démarrer notre petit “journal” des aventures CEFC sur les pistes, nous tenions à souhaiter bonne routes aux qualifié.e.s nationaux pour la Demi-Finale de la Fête des Jeunes 2019, à Roanne, samedi 30 mars 2019.

HASTA LA VICTORIA SIEMPRE”
les tireur.se.s
Loreline CARELLA
Aida KHELLAF
Gaspard MEDEIROS
Maxime SPANOUDIS
Coach
Maître Eddy PATTERSON Betancourt
Arbitre
Robin GIRAND (Paris Tour d’Auvergne)
Accompagnateurs
Frédéric MEDEIROS
Matteo LUTHI

  • Samedi 16 mars 2018, Circuit Élite Chilly-Mazarin M17: Rayan, chef de bande

Sur la ligne de départ, ils sont quatre mousquetaires à se présenter aux qualifications du dernier Circuit National, organisé le 16 et 17 mars 2019 de Chilly-Mazarin. Une grande première pour 3 d’entre eux, Sean Finn, cadet 1ère année, et deux surclassés, Sékou Sylla et Gaspard Medeiros, les “petits”. La logistique est assurée par Frédéric, le papa de Gaspard, galérien du samedi, entre l’entraînement de la petite soeur Céleste, et l’aller retour à Paris. Je prends le relais en arrivant au début de la poule des garçons vers 13h30 et fais mon petit tour du propriétaire : je débarque au début du match de Sean Finn, dans la grande salle. Du côté de la salle annexe du complexe Jesse Owens, le tennis club a été transformée en halle d’escrime pour l’occasion, Gaspard est d’un calme apparent anormal. Le diesel a toujours du mal à démarrer. Sékou, souriant, profite comme rarement de l’événement, et gagne d’emblée à l’énergie. Sans pression, il est dans une phase de découverte dans ce grand monde (227 inscrits), mais aussi d’apprentissage des règles et de la rigueur compétitive : distrait, il a emprunté une cuirasse électrique gauchère. L’arbitre internationale Florence Ducarme doit appliquer la règle et lui demande de s’équiper d’une cuirasse aux normes. Dans le sac de son camarade Medeiros, se trouve une veste électrique… ambidextre, qui fera l’affaire. La solidarité permet encore la gagne, et c’est du stress rapidement dissipé.
Rayan, auteur de 4 victoires sur 6, a déjà franchi ces étapes de découverte. Leader de l’équipe, il mène avec amitié et bienveillance, la troupe CEFC , lors des temps de pause et de répit, joue les rassembleurs. La présence des plus jeunes camarades le rassure, et son autorité sur la piste et en dehors s’affirme également auprès d’eux. Il endosse parfaitement son costume de grand compagnon d’armes, de “grand frère” d’escrime. Quelques minutes plus tard, la réalité du tableau s’avère trop crue pour Sékou et Sean Finn. Gaspard, lui, n’a pas assez rêvé de la victoire, à 13-10 pour lui, pour revenir dimanche.

L’ensemble de notre groupe M15-M17, de la salle à la compétition, a fier allure. Beaux escrimeur.se.s, excellent.e.s arbitres, l’avenir est devant eux.

  • Cécile & Rayan, la “ruta del sol” (IDF M17 Vélizy, Circuit Élite Chilly Mazarin)

Qualifié pour la deuxième fois consécutive pour un Circuit Élite, Rayan Sadli vit une nouvelle fois, après Clermont une journée difficile. Lorsque l’argument technique n’est pas en cause, mais que les jambes ne suivent pas, et que les défaites s’enchaînent, c’est la tête qui se met à tourner. Celle du coach, aussi, qui cherche les solutions. J’abats la carte “relâchement”, où je tente de dédramatiser une situation, loin d’être tragique, déjà vécue par tou.te.s : la déroute, l’absence totale de réaction, la sensation de vide. Chez le jeune homme, c’est la rage et l’esprit fermé que cette déception se manifeste. L’absence de camarade, contrairement à la journée du samedi, se fait sentir. L’apprentissage du plus haut niveau se fait aussi dans ces béances, dans cette solitude qui forge l’athlète. La leçon du jour est dure mais vaut aussi pour le CEFC.

De l’autre côté, Cécile n’a pas le même souci dans ses poules. A Chilly comme à Vélizy en Ile-de-France, elle signe souvent 3 ou 4 victoires par compétition. Sans stress apparent, elle donne toujours son meilleur… en tournoi. La générosité entrevue ces deux derniers week-end sont un signe précieux pour la suite. Les deux jeunes athlètes devront suivre cette route solaire, qui les mènera probablement vers le Championnat national (Narbonne, 19 mai). L’engagement sans faille et leur régularité en compétition cette saison doivent leur donner toute la force pour croire dans leur potentiel et en leurs rêves.

  • La leçon d’humilité du “grand frère” Sékou (CID M13 Montparnasse, 24 mars 2019 )

Deux de nos huit garçons font leur apparition dans le 2ème tour de la Division 1, 3 médaillés (deux bronze, et une médaille d’argent) : le tableau d’ensemble est fort honorable pour les jeunes franco-cubain. Il est orné et embelli par la formidable ambiance qui règne sur les pistes entre des camarades joueurs, malicieux, heureux d’être dans le bain des escrimeurs.se.s ! Les progrès spectaculaires se voient : Jean Cortès, a collé sa première “bulle” de l’année (une victoire 4-0 en poules); sans victoires en poules, Gwen Liam s’est arraché pour gagner 3 matches en 8 touches et finir sur le podium de la 3ème division, ex-aequo avec son camarade Astahan. Colin, héros malheureux du jour, perd la finale de la D2. Simon et Mathias ont signé une compétition à deux visages : Mathias, sans victoire en poule, signe un superbe match, gagné 8 touches à 6 pour rentrer dans le tableau de 32. Il termine 32ème malgré deux défaites par la suite. Avec deux belles victoires en poules, Simon était proche de rentrer dans le grand tableau de 32 de la D1, empêché par son adversaire d’y accéder, par un écart faible de deux touches. Un tableau auquel Oskar a accédé après une poule excellente (4 victoires sur 5). Enfin, Yal, après 3 belles victoires en poules, perd son premier match de D1 en tableau de 32, reversé dans la D2, il remporte le premier tour (8 touches à 4) et perd le second (8 touches à 3), pour terminer… une place derrière Oskar.

10 compétiteurs à la Ligue n°1 en novembre, 8 présents dimanche dernier : les garçons de 2006 et 2007 se déplacent en nombre ! Nous leur donnons d’ores et déjà rendez-vous du 03 au 05 mai pour le voyage en Belgique et le 26 mai prochain pour le 7ème Challenge CEFC. Venez vous battre et vous dépasser avec nous !

La belle histoire du jour est un récit de famille, signé Sylla : le “petit Sékou”, participant à la M17 la semaine précédente, s’est mué en “grand Sékou” dimanche 24 mars 2019, dans la salle d’armes de Montparnasse. Son frère Astahan y a disputé sa toute première compétition d’escrime. Il y a quelques années de cela, à peine initié par le Maître Eddy au collège Gambetta, le garçon avait sauté dans le bus en marche qui menait vers Neufchâteau pour disputer son premier tournoi (international !), où il nous avait tou.te.s impressionné par son culot, son tempérament de combattant, son profond respect des adversaires. La maîtrise de soi, pourtant, au fil des compétitions, tout comme l’applications des règles d’usage, n’allaient pas de soi et il lui a fallu apprendre, beaucoup. Appliquer les grandes lignes du livret, qui représentent des valeurs bien réelles, encore plus fortes lorsqu’elles sont suivies d’actes. Cette aide de l’autre, Sékou l’a accompli dimanche en étant plus qu’un simple accompagnant. Il a transmis le relais du “grand frère” Rayan, lui même encadré et formé par les encadrants; Il s’est comporté de manière exemplaire, malgré la colère de Colin à la fin de son match, et tempéré les ardeurs de son camarade en lui demandant de serrer la main de l’arbitre et de redescendre sur terre. Lorsqu’il a repris le chemin de l’entraînement et de la salle, je n’étais pas peu fier de lui rappeler que ce geste valait à nos yeux, toutes les médailles d’or de division 1 ou du monde.

Arrivé à la salle après mon petit voyage matinal avec les cadet.te.s à Vélizy, j’amène dans mes bagages le sac de la défaite d’une compétition terne (Cécile 17ème/30, Rayan 54/86) et un autre “grand frère d’armes”, escrimeur, animateur et armurier Pablo, venu au club par amitié, passion, et pris par l’engagement de sa sœur cadette Sara et son petit frère Ruben, pratiquant.e.s au CEFC depuis de nombreuses années. Ruben avait d’ailleurs répondu présent à Montparnasse, et prend à cœur son rôle d’arbitre. Son calme et sa connaissance de l’escrime ont impressionné, et les filles présentes (Aida, Lilly & Céleste) ont témoigné de leur reconnaissance en le remerciant : sans arbitres, les compétitions perdraient tout leur sens, et les jeunes CEFC comprennent peu à peu ce message très formateur.

Elle aussi Soeur d’armes et petite soeur de Gaspard, la “petite” Céleste a déjà plusieurs années d’escrime derrière elle. 14ème de la 1ère division, elle grimpe d’un étage par rapport au dernier tournoi de Ligue, où elle avait remporté la médaille d’or de la 2ème division. Toujours présente, la “grande petite” Aida est toujours aussi mordante, malgré une courte défaite à la mort subite contre Bella Moisset, finalement victorieuse de la compétition. Avec elles, la sage Lilly a fait preuve d’un grand caractère lors des tournois. L’expression des personnalités se fait parfois sur la piste, et c’est une surprise, un émerveillement supplémentaire pour un éducateur.

  • “Aga” Lubinska : notre championne du week-end (Championnats de Paris Sénior, 23-24 mars, Salle d’Armes de Montparnasse)

Nous voulons mettre à l’honneur une femme du CEFC, escrimeuse, danseuse, bénévole téméraire. Compétitrice dans l’âme malgré son apparente timidité, Agnieszka Lunbinska a participé, toute seule, sans l’aide de ses maîtres.sse.s d’armes lors de la compétition, au tournoi de fleuret sénior qui regroupait seulement 12 escrimeuses. En signant sa seule victoire de la compétition, elle rentre dans le top 10. Participante régulière des “Compétitions” ou des tournois “Loisir”, notre escrimeuse a compris la réelle condition de la victoire et sa substance : se présenter sur la piste est un acte de bravoure et mérite tous les honneurs.

Thomas FIORETTI

REMERCIEMENTS

Tous nos arbitres du week-end : Florent Bauger et Ruben Rey arbitres des M13, Alice Vidal (Paris TA), arbitre des M17 à Chilly-Mazarin.
Frédéric Médeiros pour l’accompagnement des garçons lors des tournois nationaux.
Tou.te.s nos supportrices des derniers week-end, venu.e.s donner de la force aux enfants et à notre club.

TOUTS LES RÉSULTATS

M13:
Filles, 26 classées, deux divisions :
D2 : Lilly Faucheux : pas de victoire en poules, détaite au tableau de 32 contre Alice Thomas (CEP) 8-2; victoire au t.16 D2 contre Thalia Lambert (Paris Prime); défaite en 1/4 de finale de la D2 contre Stella Prianon (SCUF) 8-0. Lilly termine 23ème.
D1 : Céleste Medeiros : 2V 2D en poules, victoire au t.32 contre Stella Prianon (SCUF) 8-0; défaite au t.16 contre Louise Arnal Manesse 8-6. Céleste termine 14ème.
D1 : Aida Khellaf : 3V 1D en poules; victoire au t.32 contre Morgane Lay (Gardère) 8-0; victoire au t.16 contre Morgane Orven (CEP) 8-7; défaite en 1/4 de finale contre Bella Moisset (Stade Français) 7-6 mort subite. Aida termine 8ème.
Garçons, 47 classés, 3 divisons.
Gwen Liam Beulz: pas de victoires en poules; défaite au t.64 contre Anguerrand Duclair-Vaillant (Paris TA) 8-6; Exempté du 1er tour de la D3; victoire contre Simon Portal au 2ème tour de la D3 (t.16), 8-3; victoire en 1/4 de finale contre Elliott Moury (Gardère) 8-7; défaite en 1/2 finale D3 contre Colin Czernich (CEFC) 8-3. Gwen Liam termine 36ème de la compétition et 3ème ex-aequo de la D3.
Jean Cortès : 1V 3D en poules; défaite au t.64 contre Boris Demal (ASR) 8-4; Exempté du 1er tour de la D3; défaite au tour n°2 (t.16) de la D3 contre (t.16) contre Louis Desfontaine (Paris Prime) 8-4. Jean termine 42ème
Colin Czernich : pas de victoires en poules; défaite au t.64 contre Gabriel Martin (SCUF) 8-5; Exempté du 1er tour de la D3; victoire au tour n°2 (t.16) de la D3 contre Martin Dray (Paris Prime) 8-3; victoire en 1/4 de finale de la D3 contre Louis Desfontaine (Paris Prime) 8-1; victoire en 1/2 finale D3 contre Gwen Liam Beulz (CEFC) 8-3; défaite en finale de la D3 contre Théodore Lebois Pierrand (Paris TA) 8-5. Colin termine 34ème de la compétition et 2ème de la D3.
Mathias Fourcade : pas de victoires en poules; victoire au t.64 contre Thomas Townsend (ASR) 8-6; défaite au tour n°2 de la D1 contre Roby Dalier Dulys (Gardère) 8-3; Défaite au tour n°1 de la D2 contre Baptiste Praud. Mathias termine 32ème de la compétition.
Simon Portal : 2V 2D en poules; défaite contre Diancarl Diallo (CEP) 8-6; Exempté du 1er tour de la D3; défaite au tour n°2 (t.16) de la D3 contre Gwen Liam Beulz (CEFC) 8-5. Simon termine 42ème.
Oskar Schreck : 4V 2D en poules; Exempté du t.64; défaite au tour n°2 de la D1 (t.32) contre Calliste Bongrand (CEP) 8-2; Victoire au tour n°1 de la D2 (t.16) contre Hugo Yap (Suffren) 8-5; défaite en 1/4 de finale de la D2 contre Tristan Derer (SCUF) 8-6. Oskar termine 21ème de la compétition.
Astahan-Hamid Sylla : 1V 4D en poules. Défaite au t.64 contre Valerio Tavoletti (Paris Prime) 8-7; Exempt du 1er tour de la D3; Victoire au 1er tour de la D3 (t.16) contre Morel Langlois (CEP) 8-3; victoire en 1/4 de finale de la D3 contre Cédric Sayadi (Paris Prime) 8-6; défaite en 1/2 finale de la D3 contre Théodore Lebois Pierrand (Paris TA) 8-7. Astahan termine 35ème de la compétition et 3ème ex-aequo de la D3.
Yal Rey : 3V 2D en poules; exempté du t.64; défaite au tour n°2 de la D1 (t.32) contre Gabriel Martin (SCUF); victoire au tour n°1 de la D2 (t.16) contre Ezer Hamou (Suffren) 8-4: défaite en 1/4 de finale de la D3 contre Liam Vincent (CEP) 8-3. Yal termine 22ème de la compétition.


M17
Séniors :
Agnieszka Lubinska : 1V 3D en poules. Défaite au tableau de 16 contre Atoinette Willard (Paris TA) 15-1. Elle termine 10ème (12 classées)
Florent Bauger : 3V 2D en poules; Victoire au t.32 contre Bertrand Arcamone (Suffren) 15-9; défaite au t.16 contre Edgard du Pont de Romemont (CEP) 15-10. Florent termine 15ème (36 classés)
Matthieu Jolly :

WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com