Carlos se montre à Montreux, Ivan brille à Baku

with Pas de commentaire

image

Podium au fleuret: Daniele Garrozo, Andrea Cassarà, Carlos Llavador, Edoardo Luperi

Nos amis hispanophones ont brillé au mois de juin : Carlos LLavador, licencié au C.E.F.C., a créé la sensation en obtenant son premier podium européen à Montreux (Suisse). Notre grand ami Ivan Trevejo s’est quant à lui imposé dans l’épreuve individuelle aux 1ers Jeux Européens à Baku (Azerbaïdjan). Pour récidiver deux jours plus tard par équipe !

7 juin, fin de l’après midi, je rentre exténué des cours d’Escrime dispensés aux enfants du C.E.F.C.. Je reçois régulièrement des nouvelles de Vichy, où Eddy entraîne ses jeunes parisiens, au critérium national minimes, la “Fête des Jeunes”. Notre week-end surchargé s’accompagne de bonnes nouvelles venues de Suisse, où se déroulent les Championnats d’Europe Séniors d’Escrime. SMS d’Eddy: “Carlos est en demi-finale“. Je me jette alors sur les résultats et retrace le parcours admirable du jeune madrilène. Après 3 victoires en poules, Carlos expédie facilement ses deux premiers tours (15-5 contre le Hongrois Dosa, 15-5 contre l’Ukrainien Yunes, qui l’avait battu au tableau de 16 à Strasbourg). Au tableau de 16, il bat le croate Ivan Komsic 15-9. Son chef d’oeuvre intervient en 1/4 de finale où il vient à bout du solide Richard Kruse sur le score de 15 touches à 10. Assuré d’être médaillé, il a fort à faire dans le dernier carré, puisqu’ Andrea Cassarà, ex-numéro 1 mondial, champion du monde en 2011 à Catane, se dresse sur sa route. Après un début de match manqué (5-0), Carlos fait bonne figure pour finalement s’incliner 15-10.

image (1)

Carlos et sa médaille de bronze

De bon augure pour la suite, et notamment en vue du nouveau classement FIE, où notre jeune gaucher pointe désormais au 53ème rang ! Le rendez-vous est pris pour le 15 juillet prochain, début des épreuves individuelles de fleuret des Championnats du Monde d’Escrime à Moscou. On suivra les aventures de notre champion ‘intenacional’ du C.E.F.C. !

ranking

(Twitter : Carlos Llavador @llava1)

Il convient également de tirer un grand coup de chapeau aux équipes de France, désormais 3ème nation européenne derrière les intouchables Russie (9 médailles, dont 3 d’or) & Italie (10 médailles, dont 3 d’or). La “Team France” obtient 3 médailles d’or, grâce aux succès de Gauthier Grumier à l’épée, ainsi qu’aux victoires finales, par équipes, des fleurettistes (Jérémy Cadot, Enzo Lefort, Erwann Le Péchoux & Julien Mertine) contre la Russie (45-35) et des épéistes (Ronan Gustin, Gauthier Grumier, Daniel Jérent, Ulrich Robeiri) contre l’Estonie (45-32). Le sabre féminin a également été très performant: emmenées par Charlotte Lembach, finaliste en individuel (battue de justesse 15-14 dans une finale épique contre Vélikaïa), les filles ont accroché la finale, perdue contre des Russes brillantes et une Sofia Velikaïa des grands jours, de retour au plus haut niveau. Charlotte Lembach a du laisser sa place en demi-finale à la remplaçante Saoussen Boudiaf, qui a terminé le travail de ses coéquipières Cécilia Berder & Manon Brunet. Enfin, la dernière médaille est arrivé grâce à la super équipe des fleurettistes dames, Anita Blaze, Astrid Guyart, Pauline Ranvier Ysaora Thibus. Battues par l’Italie en demi-finale (45-36), les bleues ont surclassé les Allemandes (45-28) pour obtenir une belle médaille de bronze. On espère que nos équipes répèteront leurs gammes (et ces bons résultats!) au niveau mondial en juillet à Moscou, avant de lancer une saison décisive, dont le point d’orgue sera l’Amérique du Sud, et les Jeux Olympiques de Rio.

Du côté de Baku, où avaient lieu les premiers Jeux Européens, les français ont également brillé. Au fleuret, Jean-Paul Tony Helissey s’est paré de bronze, tout comme la junior Margaux Rifkiss au sabre. Les filles ont ramené une très belle médaille d’argent au fleuret (Gaëlle Gebet, Julie Huin, Chloé Jubénot, Jéromine Mpah Njanga). La moisson s’est faite à l’épée, où Daniel Jérent, fraîchement revenu du titre européen, a obtenu le bronze en individuel, puis l’or avec ses camarades Yannick Borel, Ronan Gustin & l’inusable Franco-Cubain Ivan Trevejo.

Le talent n’est pas une question d’âge. Ivan le prouve de semaine en semaine depuis son intégration en équipe de France il y a désormais 3 ans. On peut à peine parler de “deuxième carrière” pour le vice-champion olympique d’Atlanta, tant son envie n’a jamais fléchi, tant son désir de victoire est toujours intact après toutes ces années passées sur les pistes. En finale, le russe Khodos ne lui oppose pas plus de résistance que la plupart de ses adversaires (victoire 15-8). La “vraie” finale avait eu lieu en demis, contre son coéquipier Daniel Jérent (15-10).  Lors de la touche finale lui donnant le titre, Ivan s’est retourné, incrédule vers l’entraîneur national Hugues Obry. Oui, le “maestro” est toujours là; oui, il remporte son premier titre majeur depuis sa naturalisation; oui, il reste à 100% dans la course Olympique. Le talent n’a pas d’âge, disions nous, avec Trevejo, il ne disparaîtra jamais.

ivan

Ivan Trevejo remporte la finale ! #Baku2015EuropeanGames (capture d’écran: lequipe21)

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com